COURS BERRIAT : APRÉS 7 ATTAQUES en UN MOIS ELLE QUITTE GRENOBLE

Cette commerçante qui tient une bijouterie à hauteur du 24 cours Berriat a subi 7 à 8 effractions ou tentatives d’effraction ce seul dernier mois. Elle ferme en septembre et quitte Grenoble définitivement. Bien entendu dans le cadre de son engagement N° 12 de répondre dans le mois, Eric Piolle n’a jamais répondu à ses courriers qui exprimaient sa détresse.

Car il a le coeur sur la main pour les sujets sur lesquels il n’a pas de responsabilité. Il est  généreux par procuration.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/03/29/berriat-le-quartier-denonce-la-corruption-municipale/

QUARTIER CHORIER-BERRIAT : L’HÉCATOMBE EST GÉNÉRALE

Quartier Chorier-Berriat l’hécatombe est générale. Les commerces ferment pour être souvent remplacés par des activités communautaires ou de blanchiment. Une promenade dans ces rues est édifiante ! Tout ce qui ressort d’une classe moyenne, de besoins centraux est en train de disparaitre.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/04/09/eiffagea-raymond-a-berriat-quartier-veut-vert-ecole/

LES CO-PROPRIÉTÉS SONT ATTAQUÉES AUSSI

Les co-propriétés modestes qui font un effort d’entretien et de ravalement de façade – malgré l’impôt foncier le plus élevé de France – sont systématiquement abîmées, taguées,  vient surgir des slogans insultants. Un habitant qui avait simplement placé le drapeau Français à sa fenêtre a lu un énorme « Facho » à la peinture noire sur sa façade avec une flèche désignant sa fenêtre.

LA JONCTION de la DÉLINQUANCE et de L’EXTRÊME GAUCHE

Entre la délinquance violente qui tire dans la rue et l’extrême gauche qui squatte tout ce qu’elle peut la jonction est évidente : tout ce qui fait une contre société est bon à prendre et on n’est pas regardant sur les moyens. Pourvu que le « capitalisme » soit désarçonné.  La municipalité Piolle porte une lourde responsabilité par le soutien à « Nuit Debout » et aux thèses de Mélenchon qui voit la France comme un Chavez ou un Castro. Des esprits faibles prennent tout ça au premier degré. Tout le monde n’est pas en même temps actionnaire à Singapour.

http://www.republicains38.fr/la-societe-de-e-piolle-les-aides-sont-publiques-a-grenoble-les-benefices-a-singapour/

LA FERMETURE de GRENOBLE AGGRAVE CETTE SITUATION

Bien entendu le quartier n’est pas le seul en cause. Toute la ville suit cette évolution. La fermeture de Grenoble avec la mise en place du nouveau plan de circulation aggrave cette tendance : les pertes de chiffres d’affaire sont considérables, contraignent à des licenciements et toute une population qui voudrait continuer à utiliser librement plusieurs moyens de transport suivant les nécessités et les besoins est chassée de la ville.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/04/20/berriat-tout-est-a-vendre/

GRENOBLE : UNE DÉLINQUANCE de 63 % SUPÉRIEURE à la MOYENNE des GRANDES VILLES 

La nouvelle fermeture d’un commerce s’ajoutant à des centaines d’autres, le départ de cette grenobloise sont un symbole supplémentaire de cette dégringolade de la ville du fait de l’insécurité endémique que nie la municipalité : Grenoble subit une délinquance qui est de 63 % supérieure à la moyenne des grandes villes avait affirmé Bernard Cazeneuve alors Ministre de l’Intérieur.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/01/20/agglo-apaisee-63-de-delinquance-a-grenoble-par-rapport-aux-villes-comparables/

Depuis 2 ans la situation a empiré. Et la municipalité poursuit le bétonnage partout y compris à Berriat. On se demande à partir de quel niveau de révolte elle entendra les Grenoblois.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *