PRÉSIDENTIELLES à GRENOBLE: DES RÉSULTATS EN TROMPE L’OEIL

CENTRE VILLE: "UN CADRE DE VIE CONVIVIAL "
GREEN: COMMENT les VERTS POMPENT L'ARGENT PUBLIC

Dans l’histoire politique Grenobloise on retiendra que la dernière fois ou la droite et le centre ont conquis la municipalité, 2 ans avant, en 1981, la gauche avec François Mitterrand avait atteint des sommets au second tour dépassant des 65 % des voix.

Aujourd’hui, à l’issue de ce premier tour et alors que l’issue du second ne fait pas de doute à l’échelle de Grenoble, les résultats sont en trompe l’oeil et moins flamboyants qu’en 1981.

LE CANDIDAT d’E.PIOLLE SUR UN SOCLE FISSURÉ et AFFAIBLI 

Jean-Luc Mélenchon, le candidat d’Eric Piolle obtient 28,88 % des voix soit le score (à la baisse) de la liste Piolle  au premier tour des élections municipales (29,41%).

Dans ce socle figurent de nombreux partisans de Jean-Luc Mélenchon qui désapprouvent les décisions d’Eric Piolle de privilégier les dépenses de communication, de fêtes et de fermer en parallèle des bibliothèques, de réduire les services de proximité aux Grenoblois, la santé scolaire et de négliger la vie quotidienne des habitants.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/12/28/bibliotheques-nous-vous-demandons-un-moratoire-sur-le-depecage/

AUTOUR de 50 % des GRENOBLOIS N’ONT PAS VOTÉ PIOLLE

Par contre, ce n’est pas faire de la récupération politique d’estimer que la grande majorité des électeurs d’Emmanuel Macron à Grenoble (28,64%), de François Fillon (15,14%) de Marine Le Pen (10,70%) de Nicolas Dupont-Aignan ( 2,77%) sont des opposants à sa politique.Ils ne se retrouvent en tout cas aucunement dans la ligne de Jean-Luc Mélenchon soutient des crimes de Poutine en Syrie  qui voudrait aussi que la France rejoigne l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples fondée par Chavez et Castro. Eric Piolle se fourvoie et même son ancien directeur de cabinet, Gaël Roustan le lui a rappelé jeudi à Seyssins.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/04/22/g-roustan-son-ex-directeur-de-cabinet-tacle-e-piolle/

MÊME TOUS LES ÉLECTEURS de B.HAMON ( 10,80%) NE SONT PAS des SOUTIENS de PIOLLE 

La candidature de Benoit Hamon  (10,80%) était soutenue officiellement par les Verts et des membres de la coalition Rouge-Verts ( Y.Mongaburu, Chrsitine Garnier, Pierre Mériaux..)  mais même parmi les électeurs du parti socialiste « canal historique » figurent des opposants à Eric Piolle , tel Jérôme Safar et quelques autres.

LA LIBERTÉ INDIVIDUELLE de CRÉÉR , D’AGIR, de VIVRE LA VILLE 

Si bien qu’au delà de ce socle fissuré et encore diminué l’arc de ceux qui désirent une autre orientation pour Grenoble est extrêmement fourni. Seule la capacité à faire des propositions qui sortent la ville de son marasme, renouent avec la liberté individuelle de créer,d’agir, de vivre la ville,  multiplient les services de proximité qui facilitent la vie quotidienne et  la diversité des femmes et des hommes qui l’incarnent, est de nature à redonner l’espoir aux Grenoblois et en réunir deux sur trois.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/18/grenoble-oui-au-second-souffle/

RETROUVER UNE MUNICIPALITÉ  QUI RENDE LE POUVOIR AUX CITOYENS

Grenoble doit en effet en finir avec l’étouffement idéologique, les réflexes clientélistes et les minorités dogmatiques qui la gouvernent. Les grenoblois doivent retrouver une municipalité de citoyens représentative d’un élan vraiment partagé qui rende sans tricher, à chaque étape décisive, le pouvoir aux habitants.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/04/18/alliance-les-bibliothecaires-denoncent-les-faux-citoyens/

Ce à quoi nous contribuons avec d’autres.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *