Jean MACÉ : LES CLASSES de MATERNELLES CONSTRUITES EN AVEUGLE

 

La bétonisation du quartier Jean Macé (520 logements sur l’ilot des fleurs) sans que n’ait été prévus les équipements collectifs oblige à un rattrapage très tardif avec la construction de l’école Simone Lagrange dans un espace contraint entre la voirie et les immeubles HLM.

Les élèves étudient actuellement dans des préfabriqués installés dans la cour de l’école Jean Macé.

3 CLASSES MATERNELLES CONSTRUITES EN AVEUGLE 

Même deux élus de l’ex-majorité municipale Guy Tuscher et Bernadette Richard­-Fi­not (extrême gauche) affirment que « les trois classes de maternelle au rez-­de­-chaussée sont construites en aveugle, il n’y a pas vraiment de percée vers l’extérieur » explique Guy Tuscher  (DL du 16/4/17).

http://www.republicains38.fr/jean-mace-a-grenoble-encore-des-economies-sur-les-ecoles/

LES PORTES et les VITRES DONNENT SUR UN COULOIR

Ajoutant : « certes, il y a des puits de lumière venant du plafond, mais il n’y a aucune fe­nêtre ouverte vers l’extérieur. Lorsque l’on visite les lieux, c’est quand même sombre, les portes et les vitres donnent sur un couloir. Les salles de sieste sont aussi construites en aveu­gle, je ne vois pas comment les Atsem [agents territoriaux spécialisés des écoles mater­nelles, NDLR] pourront aérer les locaux après la sieste. Et cet effet d’enfermement ris­que d’être renforcé par le choix d’une ventilation dou­ble flux », poursuit-­il.

Rappelons que l’enfance et le scolaire cumulaient pas moins d’une dizaine « d’engagements » de la liste Piolle!

Grâce aux élus PS et Verts une génération d’élèves fait sa scolarité dans des préfabriqués à Jean Macé: faudra t il faire de même à Simone Lagrange pour accueillir les élèves de l’esplanade?

LES FUTURS ÉLÈVES de L’ESPLANADE VIENDRONT à S.LAGRANGE

En face de Jean Macé, à l’esplanade, la municipalité Piolle veut ajouter encore 650 logements sans école. Ne sachant que répondre aux habitants elle a annoncé une passerelle sur l’Isère pour pouvoir utiliser la future école. Sauf qu’elle n’aura pas les capacités d’absorber cet afflux d’élèves. En parallèle la municipalité renonce aussi à son plan crèche.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/04/02/jean-mace-la-municipalite-trahit-aussi-son-plan-creche/

Ainsi de Destot (PS) à Piolle (Verts/PG) on continue à bétonner tandis que les équipements collectifs et en premier lieu les écoles arrivent trop tard. Pas certain que dans la future école Simone Lagrange il y ait de la place pour installer des futurs préfabriqués dans la cour…

REMONTER les M2 d’ESPACES VERTS et les ÉQUIPEMENTS MANQUANTS

Bien entendu la municipalité refuse de rien entendre nulle part, dans aucun quartier. Elle poursuit la frénésie qui a fait construire 6000 logements dans le dernier mandat Destot/Safar (PS) avec les résultats que l’on sait sur le vivre ensemble.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/22/presquile-la-nouvelle-villeneuve-sort-de-terre/

Alain Carignon et notre collectif réclament une autre politique, un moratoire pour remonter les M2 d’espaces verts qui manquent aux Grenoblois, créer les équipements collectifs qui font défaut et rééquilibrer les quartiers avant de continuer la fuite en avant comme on le voit de la Presqu’île à Flaubert.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/04/12/flaubert-c-bailly-reseau-citoyen-de-piolle-garant-de-la-concertation/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *