JEAN MACÉ: LA MUNICIPALITÉ TRAHIT AUSSI SON PLAN CRÈCHE

ATTILA des ARBRES : LA GARE DÉFIGURÉE
CIRCULATION: L'AGGLOMÉRATION PARALYSÉE AUJOURD'HUI

« Créer 200 places publiques d’accueil de la petite enfance, cela passe par une augmentation des places de crèches réparties équitablement sur la ville » promettait Eric Piolle dans son engagement N°27.

Alain Denoyelle Adjoint (Verts/PG) annonçait  dans le DL (20/3/17) que « dans le cadre du plan de sauvegarde des services publics il n’y aurait pas d’aug­mentation du nombre de places en crèches car nous n’avions pas les capacités budgétaires » . 

180 000 € à la « VILLE EN TRANSITION », 500 000 € à la JOURNÉE des TUILES…

Les mêmes qui viennent de consacrer 180 000 € à l’opération de com’  » La ville en transition » avec Nicolas Hulot et 500 000 € à la journée des Tuiles…

Quartier Jean Macé , Alain Lauriot le Président de l’UQ se bat pour obtenir la garantie du maintien de la crèche « La Goëlette » d’une capacité de 30 places, dont l’existence est menacée car la municipalité constate  » des signes de vétusté «  sans pouvoir l’entretenir.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/03/09/ville-en-transition-la-grande-tromperie/

PRESQU’ILE: UNE CRÈCHE PROMISE APRÉS 2021

Comme à son habitude elle promet pour… après la fin de son mandat, en 2020/21 la construction d’une crèche sur la presqu’ile qui comptera 15 000 nouveaux habitants. Tandis que Jean Macé s’est également densifié avec l’Ilot des Fleurs ( 520 logements).  Alain Denoyelle indique  ( si La Goëlette était supprimée et la crèche de la presqu’il créée après 2021)  les deux quartiers « bénéficieraient a terme de dix berceaux supplémentaires » . Pas gêné.

JEAN MACÉ: AU MIEUX  LES SERVICES  DIVISÉS PAR DEUX

Ainsi les deux quartiers perdraient la crèche existante, ne sont pas certains d’en gagner une après 2021 avec 520 logements supplémentaires à Jean Macé et 15 000 habitants de plus sur la presqu’ile.

Ils  » bénéficieraient  » peut être d’une crèche pour deux en faisant confiance au Bon Dieu  ou même zéro si la ville a accentué sa ruine d’ici 2020. Le service aux grenoblois sont au mieux divisés par deux. Au pire supprimés.

Mais les impôts demeurent les premiers de France. Cherchez l’erreur?

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/22/presquile-la-nouvelle-villeneuve-sort-de-terre/

A.LAURIOT ( Union de Quartier):  » LA VILLE DÉLAISSE Jean MACÉ » 

Alain Lauriot estime que  la Vil­le « délaisse Jean­ Macé » : l’école Simone ­Lagrange un peu plus loin est venue rem­placer Claude ­Bernard, dé­roule ­t ­il, le “parc Tarze” est « inutilisable car pollué », un espace chien a été supprimé lors de la création du terminus du C1, le projet de salle de quartier a été abandonné… et maintenant, la crèche ! « (DL du 29/3/17).

L’ÉCOLE S.LAGRANGE RÉPOND AUX BESOINS du PASSÉ

Partout on poursuit le bétonnage électoral sans prévoir les équipements qui viendront bien plus tard. Ainsi l’école Simone Lagrange ouvrira ses portes avec un an de retard -en 2018- ce qui fait qu’une génération d’élèves aura étudié dans des préfabriqués.  » 25% d’effectifs de plus en 10 ans ,et ce, dû aux constructions de logements à proximité » reconnait Alain Denoyelle. Entre temps les habitants de la presqu’ile seront là et les constructions de l’esplanade auront commencé. Ils n’ont pas été intégrés.

http://www.republicains38.fr/jean-mace-a-grenoble-encore-des-economies-sur-les-ecoles/

PLAN CRÈCHE: L’ABANDON EN RASE CAMPAGNE 

Côté crèches Elisa Martin (PG) noie le poisson dans sa confusion habituelle afin de cacher l’abandon du plan. Elle présente les rénovations ou transplantations comme des créations de façon à ce que les familles perdent les pédales.

Ainsi rue Charrel c’est un transfert depuis les locaux de la rue Abbé Grégoire, une rénovation et une très petite extension rue d’Alembert ( 6 places) tandis que rue de la station Ponsard c’est… 2 places supplémentaires. Tout comme la « création » de la crèche Anthoard ne fait que remplacer celle de Saint Bruno avec un gain de seulement 6 places.

E.MARTIN PRÉSENTE les REMPLACEMENTS COMME des CRÉATIONS

A Châtelet  la ville bétonne à tout va en bordure de l’Abbaye qui en avait bien besoin. La seule opération de la Sages a plus que doublé la densité de l’existant : de 142 logements on est passé à 315 ! la municipalité  » travaille » selon Matthieu Angotti DG du CCAS à la construction d’une nouvelle crèche. Elle viendra remplacer celle de l’Abbaye. La très faible perspective de recrutement de postes dans les crèches démontre que la ville n’accroit pas significativement le nombre de places et qu’elle a bien abandonné son engagement N°27. Comme les autres.

Il n’est plus question des 200 places comme l’a reconnu Alain Denoyelle.

UN COUPLE de TRENTENAIRE: « ON N’A JAMAIS EU de RÉPONSE de la VILLE »

Un couple de trentenaire résume bien la situation en racontant son expérience au « Dauphiné Libéré ». Ils ont envoyé plusieurs de­mandes pour les crèches mu­nicipales grenobloises, « on n’a jamais eu de réponse». Ils se sont « retrouvés le bec dans l’eau, avec un bébé de trois mois et demi et aucune solu­tion. Donc on a fait du porte­ à­ porte auprès des micro-crè­ches. »

Pour rire, rappelons que « l’engagement » (!) N° 12 promettait que la ville répondra  » dans un délai d’un mois aux sollicitations des habitants » .

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/20/mi-mandat-la-liste-des-120-tromperies-deric-piolle/

10 ENGAGEMENTS POUR L’ENFANCE et la JEUNESSE

Mais du numéro 25 à 35,  la liste Piolle a pris 10 engagements pour l’enfance et la jeunesse qui était sa priorité afin de s’assurer les suffrages des bobos et de leur famille. Une escroquerie dans un domaine qui méritait plutôt l’attention, le respect et la modestie.

Ce ne sont pas les qualités dominantes d’Eric Piolle si on en croit les déclarations des deux conseillers municipaux exclus de la majorité et qui le connaissent bien….

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/13/e-piolle-contre-par-deux-ex-membres-de-sa-majorite/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *