STATIONNEMENT: E.PIOLLE CONDAMNÉ à REMBOURSER 4 600 GRENOBLOIS

COM' de E.PIOLLE: le WEEK END de TOUS LES EXCÉS
STATIONNEMENT à L'ESPLANADE: LE COUP de GUEULE d'un GRENOBLOIS

Eric Piolle (Verts/PG) est contraint d’appliquer la décision du tribunal administratif. Il doit rembourser 4 600 Grenoblois qui ont versé de 30 à 70 € par mois pour bénéficier du stationnement résident, c’est à dire ont subi une taxe supplémentaire pour vivre à Grenoble.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/06/04/stationnement-payant-les-grenoblois-fuient-la-ville/

La municipalité Rouge/Verts qui ne peut plus augmenter les impôts dans une ville ou ils sont les  plus élevés de France avait trouvé malin de créer un impôt déguisé sous l’appellation de « tarification solidaire du stationnement » (!).  Toujours ces mots qui disent le contraire de ce qu’ils font.

UNE AUGMENTATION DES TARIFS JUSQU’A PLUS 150 %

Il s’agissait de baisser l’abonnement de 2 € pour quelques uns et de l’augmenter de 18 à 58 € pour un grand nombre! Jusqu’à + 150 %. Le budget de la ville devait engranger 1,4 M€ supplémentaires ponctionnés dans la poche des Grenoblois.

LA VILLE DOIT REMBOURSER PRÈS de 350 000 € ! 

Condamné Eric Piolle doit rembourser au total près de 350 000 € aux 4 600 grenoblois concernés. Au final le déficit du budget de Grenoble qui présente une épargne nette négative va  s’aggraver sauf à supprimer des dépenses annoncées. Sa Suffisance n’a pas encore daigné dire lesquelles.

Eric Piolle ne se précipite pas pour rembourser les Grenoblois.  Pas avant juillet prochain a t il annoncé au dernier Conseil Municipal (DL du 7/3/17). C’est plus rapide à prendre qu’à rendre.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/15/stationnement-le-tribunal-condamne-e-piolle-a-rembourser-les-grenoblois/

E.PIOLLE AVAIT REFUSÉ DE PRENDRE EN COMPTE LE VOTE MASSIF des GRENOBLOIS

La municipalité avait refusé de prendre en compte le vote massif des grenoblois contre cette scandaleuse augmentation de tarifs. 66 % avaient voté « non » lors de la votation exigée par le Comité de Liaison des Unions de Quartiers (CLUQ). Contre toute logique, Eric Piolle avait unilatéralement exigé 20 000 votants pour la prendre en compte.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/16/alain-carignon-eric-piolle-doit-respecter-le-vote-des-grenoblois/

APRÈS LES AVOIR REMBOURSÉ VEUT T IL LEUR RÉCLAMER LA SOMME? 

Aujourd’hui, malgré le fait que la décision du tribunal Administratif soit exécutoire , Eric Piolle fait appel de sa décision. Après avoir remboursé les Grenoblois espère t il leur redemander la somme?

LE LABEL CIT’ERGIE POUR SES TARIFS de STATIONNEMENT 

Il est vrai que dans le cadre de l’enfumage généralisé la municipalité Piolle avait fait grand bruit pour avoir reçu lors des « Assises Européennes de la transition Energétique » le Label Cit’ergie notamment pour… « la nouvelle tarification pour le stationnement » ( DL du 28/1/17) . On se demande de qui on se moque?

http://grenoble-le-changement.fr/2017/03/07/propagande-piollesque-la-saturation-pour-echapper-a-la-mi-mandat/

LES GRENOBLOIS SONT GAVÉS COMME DES OIES de LABELS, de TRANSITION ….

Les grenoblois sont gavés comme des oies de labels, de transition énergétique ou écologique – selon les jours- de ville en transition et d’entrée dans le XXI eme siècle. Il s’agit de les culpabiliser, de les impressionner et de les rendre soumis.  Ce déluge de mots cache des éléments plus prosaïques: pour le stationnement il s’agissait de se créer pour la municipalité  une recette de poche récurrente…

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/15/alain-carignon-le-budget-de-grenoble-est-devenu-faux/

LA HAUTEUR du DÉBAT ÉCHAPPE AU COCHON de PAYANT GRENOBLOIS

Mais Eric Piolle n’en démord pas. Les Grenoblois sont majoritairement contre. Le Tribunal le condamne. N’empêche qu’il a raison. La décision «  crée une jurisprudence dé­favorable ».  A qui? Car «  il y a au niveau national un débat sur le statut administratif du sta­tionnement. »

La hauteur de ce « débat » échappe évidemment au grenoblois de base qui ne peut pas comprendre « la transition  » énergétique , écologique ou ( CQFD) la « ville en transition ». Derrière lesquelles la municipalité s’abrite pour pratiquer le seul sport qui la motive: la saignée de son portefeuille.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/16/grenoble-le-rouge-aussi-pour-ses-finances/

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *