PROPAGANDE PIOLLESQUE: la SATURATION

GRENOBLE : les DROITS SANS les DEVOIRS
Rue des ARTS...

« Biennale de la ville de transition »  (!), « quinzaine de la lutte contre le racisme », « Forum d’accès aux droits », « mois de la liberté », » rencontres contre les traités internationaux »…  sans compter les initiatives des supplétifs telle Fabienne Mahrez (Roosevelt), la municipalité Piolle (Verts/PG) sature le terrain idéologique sur fonds publics avec des élus qui fixent les thèmes, choisissent les intervenants et font même parler les murs afin de renvoyer en miroir une pensée unique comme si elle émanait des « citoyens ».

http://grenoble-le-changement.fr/2017/03/05/e-piolle-vertspg-promet-la-prosperite-sans-travail/

COMME TF1 E.PIOLLE VEUT MAITRISER le TEMPS de CERVEAU DISPONIBLE

Comme le PDG de TF1, Eric Piolle entend maitriser le temps de cerveau disponible du grenoblois moyen fin qu’il soit gavé des thèmes d’extrême gauche. Ainsi pendant 15 jours l’anti-discrimination, autre nom de l’anti-racisme succédera à « la ville de transition. »

Au hasard des thèmes: « Les femmes des quartiers populaires, en résis­tance contre les discrimina­tions”. Sauf que ce n’est pas la réalité. En marge du débat sur la justice tenu à Mistral récemment une femme a mieux résumé la situation de la ville et des quartiers:

« ON NOUS A ENFERMÉS » 

« J’habite ici depuis 1962. Dans mon immeuble, il y avait un conducteur de bus, un policier, un plombier. Plus maintenant. J’ai été à l’école ici. J’étais la seule à m’appeler Nadia. Il y avait des Jacqueline, des Colette. Maintenant, c’est l’inverse. On nous a enfer­més », a poursuivi une habitante avant de fondre en larmes et de conclure : « Je veux quitter ce quartier que j’aime, mais on va me laisser là… ». En octobre dernier, son fils a été blessé par balle. «  ( DL du 22/2/17) Qui attribue les logements depuis 21 ans à Grenoble ? Qui est président de l’OPHLM aujourd’hui ? Eric Piolle. L’anti-racisme et la lutte contre les discriminations utilisés de la sorte sont dévoyés et contre productifs car ils isolent un peu plus, victimisent toujours plus et rendent plus difficile l’insertion sociale et le sentiment d’appartenance à la Nation .

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/18/solution-e-piolle-vertspg-ajoute-des-hlm-a-mistral/

DES PRIORITÉS ARTIFICIELLES POUR QUE LA RÉALITE RESSEMBLE au DOGME

Mais pour les Rouge/Verts grenoblois  il s’agit de créer artificiellement les priorités afin que la réalité ressemble à leur dogme. Le marketing s’accélère en ce mois de mars car il faut en même temps effacer l’idée de rendez-vous avec le principe de la démocratie : à mi-mandat une municipalité doit rendre des comptes sur les résultats de ce qu’elle a déjà engagé  et expliquer ce qu’elle va pouvoir achever avant la fin.

E.PIOLLE VEUT ÉCHAPPER AU BILAN de la MI-MANDAT 

E.Piolle fait tout pour échapper à ce rendez-vous avec les grenoblois, ce qui en dit long au passage sur l’état d’esprit de la coalition Rouge/Verte à l’égard de ce bilan! Elle a peur. En effet est-ce que les problèmes N°1 des grenoblois sont la ville de transition, la montée du racisme, le manque d’accès aux droits, l’absence de liberté, les conséquences d’éventuels traités internationaux sur leur vie  ?

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/15/fin-du-mandat-exiger-un-referendum-de-piolle/

VILLENEUVE: L’ACCÉS AUX DROITS…

Non pas qu’ils soient inexistants mais ils ne peuvent pas être exclusifs, monopoliser la totalité des moyens publics et obstruer l’entièreté  du débat public. Pour en devenir le centre unique.

Ainsi tenir spécifiquement à Villeneuve un forum spécial « d’accès aux droits » sans jamais évoquer ses devoirs est typique de ce mépris des citoyens afin de les  maintenir dans une situation de dépendance des élus. Il s’agit de déresponsabiliser, de faire perdre tout repère avec le collectif qui implique un sentiment d’appartenance , donc nécessite l’adhésion à des valeurs partagées. Les droits sont en effet liés à la citoyenneté, donc à la Nation que récuse l’extrême gauche.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/09/villeneuve-le-chomage-et-linsecurite-nexistent-pas/

LE VERROUILLAGE PAR les CITOYENS « INDÉPENDANTS » COMPLÈTE le DISPOSITIF 

Pourtant les révolutionnaires – eux- n’ont jamais séparé l’un et l’autre avec « la Déclaration des Droits de l’Homme ET du citoyen »

Rappelons que tous les organismes communaux et les lieux publics sont monopolisés par la municipalité Piolle – élue par 40 % des Grenoblois – au service de ces excès.

D’autant qu’en parallèle le verrouillage intégral des « citoyens indépendants » ( !) permet de faire porter au conseil municipal les seules questions décidées par la majorité elle-même et portées la plupart du temps par des membres de son comité de soutien.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/09/29/le-faux-reseau-citoyen-et-beatrice-bonacchi-trompent-les-grenoblois/

EN PIOLLAND des SUJETS N’EXISTENT PAS

Ainsi sur les 7 questions posées par eux au Conseil Municipal depuis la mise en place laborieuse de cette procédure, aucun n’a porté sur l’emploi, l’insécurité,  la propreté,  l’attractivité ou les impôts par exemple.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/05/24/grenoble-la-mascarade-des-faux-citoyens-continue/

En Piolland ces sujets n’existent pas. Donc elles ne se posent pas. En ce mois de mars, à quelques jours du 30 mars qui a vu au second tour la liste Piolle élue sur 120 engagements qui ont trompé les grenoblois rendant même insincère le scrutin, ce n’est visiblement pas cette date anniversaire qu’elle veut fêter .

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/20/mi-mandat-la-liste-des-120-tromperies-deric-piolle/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *