NOTRE DAME : « ILS SAVENT QUE MON COEUR VA FLANCHER… »

GRENOBLE : LE ROUGE AUSSI POUR SES FINANCES
ALPEXPO : NOMMÉ EN JANVIER 2016, LICENCIÉ EN DECEMBRE...

» Ils savent que mon coeur va flancher » à lâché une habitante de 99 ans de la Résidence Notre Dame au centre de Grenoble à la suite de la réunion avec Eric Piolle vendredi.

En visite à la Résidence Notre Dame, rue Pierre Duclos, 2 mois après l’annonce de sa fermeture, il n’a rien voulu entendre et a même monopolisé la parole afin que les personnes âgées et leurs familles se fatiguent. Avant son arrivée les résidents avaient été réunis pour « un véritable lavage de cerveau » nous a dit l’une d’elle. On leur a expliqué que tout allait bien, qu’il fallait accepter de partir.

36 personnes de 88 ans en moyenne avec une doyenne de 102 ans seraient contraintes de déménager car les municipalités de gauche et Verts/Ades n’ont jamais effectué les travaux de mises aux normes de la résidence depuis 20 ans !

INTRAITABLE FACE AUX LARMES de la FILLE d’UNE RÉSIDENTE

Les larmes de la fille d’une résidente qui a expliqué que sa mère allait très bien avant l’annonce et qu’elle était maintenant traumatisée et recroquevillée sur elle-même n’y ont rien fait. E.Piolle est demeuré intraitable. La pression est considérable sur ces personnes âgées qui subissent une forme de maltraitance morale.

http://grenoble-le-changement.fr/testimonial/foyer-notre-dame-deja-un-deces/

SI ELLES N’ACCEPTENT PAS, UNE AUTRE S’Y RÉSOUD…

Alain Denoyelle et Kheira Capdepon Adjoints (Verts/PG) font proposer des places dans les résidences chaque fois qu’il s’en libére une. Les personnes âgées qui refusent sont en quelque sorte mises en concurrence avec celles qui finissent pas accepter par lassitude.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/12/13/notre-dameune-residente-a-e-piolle-jusqua-ma-mort-que-je-souhaite-rapide/

L.COMPARAT (Verts/Ades) N’A PAS MIS  « EN CONCURRENCE LES SERVICES… »

Quand on pense qu’au dernier conseil municipal Laurence Comparat (Verts/Ades) justifiait l’opacité du plan de casse des services publics parce que « nous n’avons pas souhaité mettre en concurrence publiquement les différents services publics » on mesure le cynisme de cette municipalité.

20 PLACES POUR 36 PERSONNES ÂGÉES 

En réalité Eric Piolle estime qu’elle pourra trouver 20 places dans les semaines qui viennent pour les 36 pensionnaires de la Résidence Notre Dame. Et pour les 16 autres ? D’ici là « ils savent que mon coeur va flancher » comme l’a dit madame S. Les résidents et les familles ont bien compris les calculs sordides de la municipalité

PAS UNE FOIS E.PIOLLE N’A ENVISAGÉ des TRANCHES de REMISE AUX NORMES

Pas une fois Eric Piolle  n’a envisagé des tranches fonctionnelles permettant de mettre en conformité aux normes de sécurité la Résidence. La création d’un ascenseur extérieur pour desservir le 4 eme étage et en particulier la salle de restaurant, mais aussi tous les étages. Elle a visiblement une autre destination pour ce bâtiment. Maryvonne Boileau (Verts/Ades) doit le vouloir pour Grenoble Habitat.

http://grenoble-le-changement.fr/testimonial/a-carignon-je-soutiens-les-residents-de-notre-dame/

« L’ANNÉE de TRANSITION »,  IL FAUT SOUFFRIR…. 

La ville est ruinée. La municipalité n’a aucun sens de l’humain. Elle est toute à sa cérémonie de voeux et au thème de communication choisi et déjà ânonné par les élus sur consigne d’Erwan Lecoeur le communiquant. 2017 est une   « Année de transition ». Il faut donc souffrir. Mais temporairement pour le monde à venir qui sera bien meilleur. Le discours de tous les totalitaires depuis toujours.

http://www.republicains38.fr/finances-de-grenoble-les-elus-ps-et-vertsades-pas-a-la-hauteur/

… MAIS LES RÉSIDENTS DÉCÉDÉS ou qui auront DÉMÉNAGÉ NE REVIENDRONT PLUS 

Car les résidents de Notre Dame qui seront décédés ou qui auront déménagé, les bibliothèques fermées, la santé scolaire réduite, la maison de quartier fermée comme les services municipaux aux grenoblois , l’entrée de Grenoble interdite aux automobilistes et les impôts qui demeurent les plus lourds de France,le matraquage des tarifs, rien n’aura changé après « l’année de  transition ».

Ce marketing appliqué à des décisions aussi impitoyables et dans des domaines aussi sensibles de la vie décrit parfaitement la culture politique des Rouge/Verts grenoblois.

http://www.republicains38.fr/e-lecoeur-extreme-gauche-lideologue-de-e-piolle-vertspg/

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *