RUE des BERGERS: ENCORE 3 VOITURES BRÛLÉES

ESPLANADE: LES HABITANTS BOYCOTTENT la MASCARADE
LES CONCERTS DE NOËL DE LA COMPAGNIE D'ART LYRIQUE

Le Street Art n’adoucit pas les moeurs. Alors que le secteur est envahi d’oeuvres répétitives anti-police un habitant de la rue des Bergers nous adresse ces images des voitures en train de brûler dans la nuit du 1er au 2 décembre.

EN PLEIN CENTRE VILLE: le FUTUR  » MARAIS »

Attention: nous sommes en plein centre ville de Grenoble. Dans le futur Marais Grenoblois que le Piollisme alors triomphant souhaitait offrir aux Grenoblois encore attardés dans le siècle précédent.

Grâce à Sa lumière et en particulier à tous les signes donnés sur nos murs qui méritent chacun une attention particulière parce qu’ils veulent tous dire quelque chose, Grenoble entre dans le XX I eme siècle.

 » CELA PERMET D’AMENER COLLECTIVEMENT du NEUF »

Dans le DL ( 3/12/16) Eric Piolle estimait que ce qui se passe à Grenoble  » Ça fait du bruit, mais au moins cela permet d’ame­ner collectivement du neuf. C’est la preuve d’une vitalité. »

Sauf que ce n’est pas neuf du tout. C’est même une très brutale marche arrière: le temps des tribus, de l’absence de règle collective, d’interdit et du tout se vaut.

Résultat ? Grenoble brûle de plus en plus souvent partout .

http://grenoble-le-changement.fr/2016/12/03/il-echappe-a-la-guerre-civile-en-angola-mais-craint-les-balles-perdues-a-villeneuve/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *