Alain CARIGNON:  » Eric PIOLLE DOIT RESPECTER le VOTE des GRENOBLOIS »

MIGRANTS de CALAIS sur le CAMPUS de GRENOBLE: les ÉTUDIANTS INQUIETS
Caserne de Bonne: PIOLLE RASE LES PLATANES !

66,55% des grenoblois qui ont voté ont demandé l’abrogation de la délibération du Conseil Municipal instituant un véritable matraquage des tarifs de stationnement : près de 7 000 votants malgré les conditions iniques du vote, l’absence de tout contrôle citoyen, la propagande à sens unique sur fonds publics ( 10 000 €) effectuée par Laurence Comparat (Verts/Ades) désignant les opposants comme des fossoyeurs de la planète! Ils ont tout essayé.

Le DL

Le DL

P.CLOUAIRE ( faux citoyens) :  » NOUS NE REVIENDRONS PAS SUR LA DÉLIBÉRATION » 

La première réaction de la municipalité est la fermeture absolue:  » nous ne reviendrons pas sur la délibération  » a immédiatement annoncé Pascal Clouaire ( faux citoyen) enfumeur en chef. Eric Piolle (Verts/PG) a fait pire: le résultat « n’est pas un signal fort »(!) selon lui.Il a  aussi a stigmatisé les grenoblois les traitant en creux de privilégiés le vote ne concernant  » seulement les 50 % des 8 000 tickets résidents qui paient plus cher qu’avant » . Des familles sur lesquelles la municipalité va prélever 2, 5 M€ supplémentaires pour boucler son budget sur le dos de la défense de la planète.

l’ENGAGEMENT  N° 49 EST TRAHI SANS VERGOGNE

Pas un mot bien entendu que la trahison de son engagement N°49: sous le titre: « améliorer le stationnement des résidents »  il annonçait  « nous réunirons les acteurs économiques et les unions de commerçants, les associations environnementales et d’usagers des transports, les unions de quartiers et les conseils citoyens afin d’établir un diagnostic partagé sur l’état du stationnement à Grenoble. Ce diagnostic permettra d’identifier les solutions qui seront soumises à consultation. » Maintenant il faut 20 000 voix pour qu’il tienne son engagement…

"« nous réunirons les acteurs économiques et les unions de commerçants, les associations environnementales et d’usagers des transports, les unions de quartiers et les conseils citoyens afin d’établir un diagnostic partagé sur l’état du stationnement à Grenoble. Ce diagnostic permettra d’identifier les solutions qui seront soumises à consultation. « engagement N°49 . Devant l'assemblée des habitants du centre ville Eric Piolle a annoncé que sur le stationnement " il n'y aurait pas de concertation"...

« « nous réunirons les acteurs économiques et les unions de commerçants, les associations environnementales et d’usagers des transports, les unions de quartiers et les conseils citoyens afin d’établir un diagnostic partagé sur l’état du stationnement à Grenoble. Ce diagnostic permettra d’identifier les solutions qui seront soumises à consultation. « engagement N°49 . Devant l’assemblée des habitants du centre ville Eric Piolle a annoncé que sur le stationnement  » il n’y aurait pas de concertation »…

Alain CARIGNON:  » UN VOTE EST DÉCISIONNAIRE OU N’EST PAS »

Dans un communiqué publié ce matin ,Alain Carignon, Ancien Ministre,  au nom des Républicains Grenoblois «  demande à Eric Piolle de respecter le vote des grenoblois car un vote est décisionnaire ou n’est pas. Près de 70% des exprimés ont dit « non » à la municipalité, « non » à ses méthodes «  non » au matraquage des usagers et à cette augmentation des impôts déguisée. »

<<< /ils-ont-ruine-grenoble/

 » LA MAJORITE MUNICIPALE REFUSE de RENDRE LE POUVOIR AUX CITOYENS »

Ajoutant:  » le seuil infranchissable de 20 000 votants interdit aux grenoblois pendant tout le mandat de prendre une décision qui ne soit pas conforme à la volonté municipale :la majorité  confisque ainsi la totalité du pouvoir dans ses mains au lieu de le rendre aux citoyens. Ce seuil résulte d’une décision arbitraire , unilatérale et nous rappelons que s’ils avaient existé pour les référendums sur le tramway ou la voie sur berge organisés par nos équipes , les grenoblois n’auraient ni l’un ni l’autre. Le Conseil municipal ne dispose pas de  la légitimité pour récuser le vote des grenoblois . Nous demandons également une commission d’enquête indépendante sur les conditions du scrutin : manipulations du bulletin de vote,  inégalité devant la propagande, absence de tout contrôle du vote … »

<<< votation-a-la-grenobloise-des-votants-a-linsu-de-leur-plein-gre/

Le débat auquel la municipalité voudrait renoncer en méprisant le vote des grenoblois ne fait que commencer.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

8 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *