L.COMPARAT (Verts/Ades): « CERTAINS HABITANTS POURRAIENT PROPOSER d’AUGMENTER les IMPÔTS »

DRAME de la RUE des ALLIES: TROP DE SQUATS à GRENOBLE
FRANCE BLEU ISÉRE BOYCOTTE "GRENOBLE, le CHANGEMENT"

Attention danger. La Pravda locale – le site des Verts/Ades – que dirige l’Adjointe à la propagande, Laurence Comparat lance le bouchon: « il est important que les habitants expriment leurs choix et certains pourraient proposer d’augmenter les impôts plutôt que de réduire le périmètre d’action de la ville en acceptant un plan de sauvegarde. » (2/9/16).

On connait la méthode de la municipalité Piolle. Un membre d’un Conseil Citoyen « Indépendant » propose ce que la municipalité veut faire et le tour est joué.

<<< piolle-son-citoyen-independant-est-vert-membre-de-son-comite-de-soutien/

UN PLAN QUI NE RESTRUCTURE RIEN

Le site des Verts/Ades vend toujours la sauce Piollesque selon laquelle la fermeture des bibliothèques, d’une maison de quartier ou la baisse de la santé scolaire et la suppression des agents de sécurité représente « un plan de sauvegarde qui restructure l’ensemble de l’activité municipale dans les deux ans qui viennent. »

UN RABOTAGE COMPTABLE EN FONCTION du NOMBRE D’USAGERS RAPPORTE AU PERSONNEL

Evidemment il ne « restructure » rien. Il s’agit d’un rabotage comptable, les services de la ville ayant classé  les équipements en fonction du nombre de leurs usagers rapporté au personnel affecté. Les élus Verts/Ades et d’extrême gauche n’ayant même pas demandé  à introduire le facteur de la situation de l’équipement par rapport à son quartier en difficultés. C’est dire l’incompétence et le mépris des élus de cette majorité Rouge/Verts qui n’ont que le mot solidarité à la bouche.

<<< /alain-carignon-france-3-choquant-grenoblois/

ILS PRÉPARENT LE BUDGET « CONFORMÉMENT AUX ENGAGEMENTS PRIS » (!)

D’ailleurs l’article du site des Verts/Ades explique que « la situation n’est pas tenable sur le court et long terme ».

Avec leur mauvaise foi habituelle et leur pratique du mensonge, les élus Verts/Ades qui trahissent un à un les 120 engagements qu’ils ont solennellement pris devant les grenoblois – co-construction, maintien et développement des bibliothèques, constat partagé sur le stationnement..- expliquent: « Il s’agit maintenant de préparer le budget 2017 conformément aux engagements pris et tenus jusqu’à présent de débattre des choix budgétaires avec la population. »

<<< /stationnement-payant-les-grenoblois-fuient-la-ville/

« IL Y A L’OPTION NON RETENUE D’AUGMENTER LES IMPÔTS LOCAUX »

En concluant par une idée qui fait froid dans le dos : « il y a l’option non retenue par la majorité municipale d’augmenter les impôts locaux qui sont déjà très élevés et injustes socialement, cette option est soutenue par l’ADES. Mais il est important que les habitants expriment leurs choix et certains pourraient proposer d’augmenter les impôts plutôt que de réduire le périmètre d’action de la ville en acceptant un plan de sauvegarde. »

GRENOBLE: LES IMPÔTS LES PLUS ÉLEVÉS de FRANCE…

Cette option démontre que les Grenoblois ne peuvent jamais croire Eric Piolle qui va répétant de long en large qu’il n’augmente pas les impôts. Normalement il ne le peut plus dans une ville ou ils sont les plus élevés de France. Il se contente d’augmenter massivement les tarifs et les taxes ( jusqu’à + 150 % pour le stationnement, + 19 % pour les ordures ménagères, +55% pour la location des vélos, + 5% sur les transports en communs…) .

<<</e-piolle-reconnait-au-jdd-grenoble-la-ville-la-plus-en-difficultes-de-france/

… PEUVENT AUGMENTER SI DES CITOYENS GRENOBLOIS LE DEMANDENT

Mais les élus Verts/Ades  qui trustent les postes clefs de la ville et de la Métro (Claire Kirkyacharian, Vincent Fristot, Christine Garnier, Yann Mongaburu, Hakim Sabri, Bernard Macret… ) sont prêts à augmenter les impôts…  si des citoyens Grenoblois le demandent.

Ainsi les contribuables seraient soumis à la triple peine: une réduction des services, des impôts les plus élevés de France qui augmenteraient encore et une augmentation massive du prix de tous les services.

La campagne « Wanted, ils ont ruiné Grenoble » avec l’image des élus responsables de cette impasse est la bienvenue.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *