CRISE: E.PIOLLE (Verts/PG) LIMOGE SON DIRECTEUR de CABINET

Réconcilier, protéger, innover (!) au dessus de G.Langlois, E.Piolle, E.Martin et G.Roustan: un grand éclat de rire ( photo DL)

Réconcilier, protéger, innover (!) au dessus de F.Langlois, E.Piolle, E.Martin et G.Roustan: un grand éclat de rire ( photo DL)

La guerre des clans à l’intérieur de la coalition Rouge/Verts de la municipalité de Grenoble a fait un mort supplémentaire: Eric Piolle a limogé sans ménagements Gaël Roustan son directeur de cabinet. Il avait pourtant rendu d’importants services comme Secrétaire Général du groupe Verts à la Région présidé par E.Piolle. C’est dans ce cadre qu’une partie de la campagne municipale a été organisée ( financée? ) avec Erwan Lecoeur, Directeur de campagne, actuel Directeur de la Com’ qui travaillait pour le groupe.

<< e-lecoeur-extreme-gauche-lideologue-de-e-piolle-vertspg/

LE CLAN AVRILLIER/COMPARAT   VOULAIT LA PEAU de G.ROUSTAN

Mais le clan Avrillier/Comparat ( Verts/Ades) qui est l’ossature de la municipalité n’a jamais accepté cette greffe à ce poste.Dans l’organisation parallèle à l’officielle qui décide de tout autour de François Langlois, le Directeur Général des Services , proche de Claire Kirkyacharian Première Vice Présidente ( Verts/Ades) de la Métro, mère des enfants de Raymond Avrillier, Laurence Comparat Adjointe (Verts/Ades) Présidente du groupe majoritaire , fille de Vincent Comparat et tous les membres de la secte souhaitaient la peau de Gaël Roustan. Pas question « d’innover  » dans les méthodes , ni de  » réconcilier  » , ni de  » protéger  » contrairement aux slogans pour gogos de la municipalité. Chez ces gens là on affiche toujours le contraire de ce qu’on fait.

<< grenoble-qui-detient-le-vrai-pouvoir-chez-e-piolle-vertspg/

E.PIOLLE (Verts/PG) A CÉDÉ à la PRESSION et SACRIFIÉ son DIRECTEUR de CABINET

Alors que ça tangue avec la fuite en avant des opérations com’ , que le marketing effréné inquiète à l’intérieur même de la coalition, Eric Piolle a cédé à la pression et sacrifié son directeur de cabinet. Le vrai pouvoir sera donc un peu plus concentré entre les mains de quelques uns, les autres élus faisant de la figuration et n’étant pas plus informés des décisions que les grenoblois.C’est dire!

<< r-avrillier-vertsades-colistier-de-piolle-des-methodes-de-voyou/

F.LANGLOIS AVAIT NÉGOCIÉ le CONTRAT D’EAU avec LA LYONNAISE en 95

N’oublions pas que François Langlois avait été nommé sur la pression des Verts/Ades en 1995 lorsqu’ils s’étaient installés à la mairie avec Destot (PS). C’est lui qui a conduit le dossier du contrat d’eau sous la férule de Raymond Avrillier , qui a aboutit à payer 10 MF à la Lyonnaise, pendant qu’une filiale Belge de celle ci rachetait la société en faillite de M.Destot. Il est donc au coeur du système. Il avait été remercié en 2001, Michel Destot désirant installer un collaborateur proche de lui, qui avait été actionnaire dans sa société en faillite, le compagnon de Geneviève Fioraso, Stéphane Siébert (PS).

<< destot-fioraso-pourquoi-le-rapport-publie-par-atlantico-est-une-bombe/

UN GROUPE UNIQUE SOUS LA FÉRULE de L.COMPARAT (Verts/Ades)

Le limogeage de Gaël Roustan n’est pas bon signe pour la municipalité Piolle sous le feu des critiques extérieures. A l’intérieur le prochain sujet de discorde est le groupe majoritaire unique imposé par l’ADES , lui permettant de manoeuvrer à sa guise et de tuer toutes les initiatives sous la férule de sa présidente, la pasionaria L.Comparat ( le co-président K.Habfast est là pour le décor). Déjà les « citoyens » en perte de crédibilité se sont posé des questions sur l’organisation du groupe lors de leur dernière assemblée de décembre: et pour cause ! alors qu’ils étaient contre l’attribution du marché de l’éclairage public à Bouygues/Vinci,  » leurs  » élus ont voté pour! ça en dit très long sur le centralisme démocratique des faux citoyens.

<< rentree-a-grenoble-2-un-fonctionnement-corrompu-par-le-nepotisme/

UN BATEAU IVRE QUI ÉCOPE avec des MOTS VIDES

Soumis à l’exaspération des grenoblois et à la lutte des clans  au sein de l’hôtel de ville , Eric Piolle « dirige » un bateau ivre de sa logorrhée de mots vides déversés comme on écope un navire en perdition. On voit qui a pris le pouvoir et serre son étreinte. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les Grenoblois non plus, car la partie majoritaire la plus dogmatique et la plus sectaire de la municipalité accentue sa pression et les mesures qui en découlent ne vont pas améliorer leur sort.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *