VITRINES EXPLOSÉES: ÇA CONTINUE

Le rythme ne se relâche pas.Comme pour les voitures brûlées. Une vitrine brisée semble une situation naturelle à Grenoble. Dans le cadre du “plaisir de flâner” qu’a rétabli le Grand Timonier grenoblois il est en effet très agréable de rencontrer ces panneaux qui obstruent les vitrines, témoignages vivants du dynamisme de notre cité Piollesque.

Un grenoblois nous adresse l’image de la vitrine de Catimini place Victor Hugo en posant la question de savoir si l’absence de repreneur de l’emplacement de New Man sur la même place n’est pas liée à ce climat si positif pour les affaires ?

c’était notre chronique illustrant le ” tout va bien” annoncé par la municipalité

5 novembre 2017

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *