VILLENEUVE : LE COLLÈGE EN DÉMOLITION…

Le collège phare de Villeneuve, la “soucoupe volante” installé par la municipalité Carignon dans les années 80 aura tenu 25 ans. La décision d’implanter un collège ultra performant, avec tous les moyens de communication avancés, au total d’un coût qui approchait celui d’un lycée avait été prise par Alain Carignon qui misait massivement sur l’éducation.

LE COLLÉGE COMPTAIT 620 ÉLÉVES AVEC la MUNICIPALITÉ CARIGNON

C’est l’époque ou une politique responsable d’attributions de logement permettait d’éviter la ghettoïsation du quartier. Le collège phare comptait 620 élèves au départ de la municipalité Carignon en 1995.

IL EST TOMBÉ à 260 ÉLÈVES AVEC LES ÉLUS VERTS/ADES

A cette date la prise en mains aux côtés de Michel Destot (PS) du secteur du logement par un Adjoint nommé Raymond Avrillier (Verts/Ades) puis de l’OPHLM par une dénommée Maryvonne Boileau (Verts/Ades) -encore aujourd’hui présidente de Grenoble-Habitat sous Piolle- a été une catastrophe : le collège est descendu à 260 élèves. “La plupart sont des derniers de classe. Un prof ne voudrait pas y mettre ses enfants…” avait témoigné le Principal Serge Parisel (“L’humanité” du 12/8/10).

SOUS PIOLLE LE COLLÈGE a BRÛLÉ

Une dégradation qui a suivi les dates de prises de fonction d’élus encore au pouvoir aujourd’hui. Une catastrophe.

Le point final a été apporté avec la municipalité Piolle : le collège a brûlé. Elle n’en a tiré aucune conséquence puisque lors du débat municipal sur Villeneuve les questions de sécurité et d’emplois dans le quartier n’ont jamais été évoquées.

LE CONTRIBUABLE A BON DOS

Le Conseil Départemental a immédiatement pris la décision d’en construire un autre un peu plus loin en bordure de l’avenue.

Et maintenant a commencé à grands frais, la démolition de “la soucoupe volante”. Le contribuable local le plus imposé des grandes villes a bon dos.

14 novembre 2019