VILLAGE OLYMPIQUE : LES EFFLUVES VINEUSES DANS L’IMMEUBLE

Des habitants du Village Olympique nous signalent qu’ils sont à nouveau victimes de nuisances. Ils se demandent pourquoi la municipalité met autant de pression négative sur leur quartier : attributions de logements qui ghettoïsent fortement, voitures brûlées jamais évacuées, ordures, équipements à l’abandon…

POURQUOI PAS SOUS LES FENÊTRES DES ELUS ?

Il subissent maintenant les conséquences de l’installation d’une sympathique association dont l’activité est de récolter les fruits et légumes impropres à la vente pour en faire des jus. Pourquoi pas en effet ?

Mais pourquoi pas sous les fenêtres d’Eric Piolle, d’Olivier Bertrand ou de Lucille Lheureux. Car ce sont les habitants de la place Lionel Terray qui subissent les odeurs de fermentation et de putréfaction (genre odeur de poubelle acide).

LES ODEURS MONTENT PAR LES BOUCHES D’AERATION

Les effluves vineuses montent dans l’escalier, derrière et devant le bâtiment et il suffit d’ouvrir sa fenêtre pour être incommodé. Mais elles montent aussi par les bouches d’aération !

LES VOITURES DANS LA ZONE PIETONNE

Sur des balcons s’entassent des cageots et des sceaux de fruits en décomposition ! Bien entendu mouches, moucherons, guêpes sont attirés à la grande satisfaction d’Eric Piolle on l’imagine.

S’ajoutent des risques d’incendie, les voitures qui stationnent devant l’immeuble en pleine zone piétonne. Car le vélo c’est pour les autres.

Dans une lettre ouverte les habitants rappellent à Eric Piolle : “nous ne sommes pas contre le but de cette association”.

LA MAIRIE RESPONSABLE DE CETTE SITUATION ABERRANTE

Comme partout dans Grenoble ils réclament la base du vivre ensemble qu’Alain Carignon s’est encore engagé à rétablir vendredi dernier : “nous tenons la mairie responsable de cette situation aberrante -qu’une telle association se trouve dans un immeuble d’habitation- et doit faire le nécessaire pour que les propriétaires puissent jouir de leur appartement en toute normalité et tranquillité, conforme aux normes d’hygiène et de sécurité”

Un Alain Carignon qui leur a apporté son soutien en réclamant lui aussi des mesures immédiates appelant la municipalité a stopper l’accumulation de nuisances dans le sud de la ville

 

11 septembre 2019