VICTOR HUGO : ATTENDRE L’ACCIDENT ?

Alors que le moindre établissement qui reçoit du public est sévèrement contrôlé, que la distance entre une prise et un robinet d’eau est mesurée, depuis des années les boîtiers électriques de la place victor Hugo sont laissés à l’abandon. Ils présentent un danger réel car n’importe quelle personne et surtout enfant pourrait s’électrocuter.

Mais Eric Piolle est très tolérant avec lui-même. Ainsi 3 commissions de sécurité ont dénoncé le danger de l’hôtel de ville qui ne devrait plus recevoir de public car il n’est pas aux normes… IL faut 2 M€ de travaux pour le remettre à niveau, or pour la totalité le patrimoine de la ville qui tombe en ruine la municipalité prévoit un budget de 1M € en 2019…

Les boitiers électriques de la place Victor Hugo sont symboliques de cette dégradation de la ville, des risques que courent les grenoblois et de la laideur que la municipalité impose.

 

10 novembre 2018