TUILES : E.PIOLLE RASE LES MURS

Est-ce la plainte avec constitution de partie civile déposée auprès du Procureur de la République sur les attributions illégales de marché de la fête des Tuiles ?

Ou bien la nouvelle technique expérimentée au Village Olympique: moins j’entends les grenoblois mieux je me porte ?

45 MN SEUL EN RASANT LES MURS

Hier samedi Eric Piolle a passé 45 mn TTC à la journée des Tuiles en rasant les murs, les yeux fixés sur son smartphone. Il a rencontré 3 grenoblois qu’il n’a pas pu éviter entre l’estacade et Berriat. Il avait choisi une heure creuse dans une “fête” déjà moins animée que les années précédentes : entre 13h 30 et 14 h 15 il avait toutes chances de ne pas être trop dérangé. Ni interpellé.

UNE IMAGE POUR LA COM’

Afin de faire de l’image il a pratiqué 1 minute d’exercice de Step et il a abandonné. Une photo immortalisera dans Gre’Mag le Grand Timonier dans une ambiance festive qu’il n’aura vécu à aucun moment. Il pourra dire qu’il y était….

Le hasard des rencontres a voulu que d’autres grenoblois le croisent et cherchent à l’aborder. Les images qu’ils nous ont adressé sont sans équivoque : Eric Piolle est peinard tout seul avec son smartphone et ne veut pas les voir.

Cela leur a donné l’idée de lui rendre le plus vite possible sa liberté.

Le Président de l’Association Convivialité Malherbe qui se bat dans son quartier pour aider les jeunes et les personnes défavorisées, désespéré devant un stand sponsorisé par la mairie alors que lui ne reçoit aucune subvention et organise avec l’aide de bénévoles sa fête de quartier le samedi 15 juin

On comprend pourquoi Eric Piolle rasait les murs

9 juin 2019