TROTTOIRS : LES ACCIDENTS GRAVES SE MULTIPLIENT

TROTTOIRS : LES ACCIDENTS GRAVES SE MULTIPLIENT
12 février 2020
    

Toute la ville qui est hors du budget des autoroutes à vélo assuré par la Métro est totalement abandonnée : trottoirs, chaussée... Eric Piolle n’a plus un sous vaillant à mettre.

Mais il a trouvé 210 000 € pour “l’observatoire du Temps Présent” à l’esplanade actuellement en train d’être démonté !

Nous recevons ce témoignage d’une grenobloise qui éclaire la situation des victimes:

“Lorsque j entends, depuis mon départ de Rocheplane, que Piolle va repasser, je sens la haine qui revient. Trois mois et demi de CHU en urgence et en maison de rééducation. Chute sur un pavé descellé. Pulvérisation de la tête de l’ humérus, prothèse. inversée et impossible de me servir de mon bras car un nerf est coincé .

“Des souffrances sans arrêt et de l électricité du matin au soir dans la main. On me dit de porter plainte mais à 87 ans et multi cancéreuse, il est probable que je serai morte lorsque cela passera en jugement. Mes dossiers médicaux sont à votre disposition.

“Non hélas je ne peux pas me servir de mon bras. J’ ai passé un EMG qui a confirmé que le nerf était coincé dans le coude. J’attends de voir maintenant avec les spécialistes la conduite à tenir.

‘Les pompiers m ont emmenée en urgence au CHU Nord. Je suis sortie de Rocheplane le 31 janvier après des retours en réanimation ayant fait une hemorragie terrible. Retour ensuite en rééducation.

“J’ai buté contre un pavé descellé en voulant aller au pressing DAUPHINET. J’ai tellement eu de morphine que je ne me souviens pas trop de ce qui s’est passé, à part la douleur et l’électricité que j’ai nuit et jour dans la main.

“Regardez la rue Bizanet et en allant vers la poste TOUS LES PAVES SONT SOULEVES et la rue est un véritable dépotoir. Si vous avez besoin de renseignements, n hésitez pas. Je vous remercie. S.C.”

D’une autre Grenobloise nous recevons ces photos qui démontrent la dangerosité qu’il y a à se promener sur les trottoirs de la ville, trottoirs non entretenus comme le démontrent ces boulons qui servent a fixer les bancs (qui ont été enlevés pour des raisons que l’on ignore) mais qui provoquent des accident.

Cette Grenobloise a elle aussi chuté, sans gravité heureusement.

Le laisser aller de cette municipalité et le manque d’attention porté par le Maire, E. Piolle et complètement irresponsable.

Ici, devant l’école Ampère

Ici une autre fixation dépassant du sol sans aucune protection.

Mais quand donc E. Piolle s’occupera de la sécurité des Grenoblois ??

Eric Piolle si sensible aux douleurs des autres qu’il étale sans vergogne son coeur qui saigne à chaque conseil municipal, est indifférent à celles qu’il crée par son incurie municipale.