TOUR PERRET : LA HONTE T.CHASTAGNER

L’automne voit la tour Perret s’entourer d’une palissade en bois pour permettre la protection du site et permettre aux usagers du parc Paul Mistral de flâner ou jogger en toute quiétude avant sa rénovation complète” écrit Thierry Chastagner l’élu (Verts/PG) qui supplée visiblement l’adjointe en titre au patrimoine, Martine Jullian qui doit refuser cette com’ mensongère.

Car cette bucolique description a seulement pour objet de cacher que la Tour Perret s’effondre un peu plus et devient de plus en plus dangereuse. Il faut donc des palissades de sécurité. Comme l’hôtel de ville lui-même pour lequel 3 commissions de sécurité ont réclamé des travaux urgents à cause des risques d’incendie. Les municipalités de Gauche  et Verts successives qui ont fait de Grenoble la première ville de France de plus de 100 000 habitants pour l’impôt sur les ménages ont abandonné le patrimoine des Grenoblois en parallèle. La Chambre des Comptes explique bien ce qu’ils ont fait de nos impôts : embaucher les copains.

Quant à “jogger en toute quiétude” Thierry Chastagner oublie cet ingénieur massacré à 16 h de l’après-midi un dimanche ... parc Paul Mistral justement. N’évoquons pas les “artistes” sur la palissade. on attend le pire.

Enfin la “rénovation complète” de la Tour Perret (6 M€) n’a pas reçu le début du début d’un commencement. On ne peut pas exclure qu’elle soit annoncée en 2019 à la veille des élections.

Cette com’ est de plus en plus lamentable, hors du temps et prend les grenoblois pour des débiles mentaux, comme si personne ne savait que la Tour Perret s’écroule et que la ville est dangereuse.

28 octobre 2018