TOUR PERRET: la DÉSOLATION

La dernière mise en état de la Tour Perret date de 1987 période pendant laquelle la municipalité Carignon consacrait chaque année des crédits à l’entretien du  patrimoine. A partir de 1995 la municipalité Destot (PS) à laquelle les élus Verts/Ades actuels étaient associés l’ont laissé tomber au propre et au figuré.La Tour Perret s’effondre par lambeaux. Elle est entourée par un périmètre de sécurité. De plus en plus taguée elle devient une verrue au milieu du parc Paul Mistral autour de laquelle s'amoncellent régulièrement les ordures et les poubelles. Le beau spectacle d'un parc urbain. L’immobilisme des municipalités successives coûte très très cher aux grenoblois: l'accumulation de l'absence d'entretien aboutit une évaluation de 8 M€ pour la réparer!   E.PIOLLE A PRÉFÉRÉ ACQUÉRIR le SIÉGE d’UNE BANQUE 8 M€… Mais la Tour Perret s’ajoute à l’ancien Musée de Peinture place de Verdun lui aussi en décrépitude, à l’Orangerie qui s’effondre dans le jardin des plantes. La municipalité Piolle (Verts/PG) a préféré à son arrivée acquérir le siège d’une banque, le Crédit Agricole pour 8 M€ plutôt que de faire face à ses obligations.  … ET VEUT LANCER UNE QUÊTE AUPRÈS des GRENOBLOIS Comme la municipalité Destot elle parle à intervalles réguliers de lancer une quête auprès des Grenoblois qui paient les impôts les plus élevés de France!. Pendant ce temps les coûts de restauration augmentent chaque mois davantage. Elle a pris une mesure qui démontre qu'elle s'attaque au dossier: elle a embauché un fonctionnaire supplémentaire pour s'en occuper! Dans la ville ou les dépenses de fonctionnement sont les plus élevées de France.   A.CARIGNON : UN APPEL D’OFFRES INTERNATIONAL d’IDÉES et de FINANCEMENT  Alain Carignon et les groupes de travail qui planchent sur la situation de la ville ont proposé que ce patrimoine remarquable qui mérite d’être sauvé rapidement, réhabilité dans des conditions qui fassent honneur à leurs créateurs et afin qu’ils redeviennent des emblèmes de fierté de la ville,  bénéficie d’appels d’offres internationaux avec des concours d’idées et de financements privés . https://grenoble-le-changement.fr/2016/10/18/grenoble-oui-au-second-souffle/ E.PIOLLE VEUT TENIR JUSQU’EN 2020 SANS RIEN FAIRE En effet la ville exsangue qui est dans le mur sur les 3 critères fondamentaux de la gestion d’une ville  (impôts, dépenses de fonctionnement, dette) n’est plus en capacité d’y faire face après 21 ans de gestion PS et Verts/Ades. https://grenoble-le-changement.fr/2017/01/16/grenoble-le-rouge-aussi-pour-ses-finances/ Combien de temps encore ces élus vont tromper les Grenoblois et laisser dépérir un édifice qui appartient aux Grenoblois? Comme Destot, Eric Piolle veut tenir jusqu’en 2020 sans rien faire. Pour passer le bébé à ses successeurs. A chaque mandat Grenoble s’enfonce et ses richesses du passé qui ont un avenir disparaissent.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *