TOUJOURS LA PROPRETE

Afin de rééquilibrer le bétonnage on sait que la municipalité Destot avait lancé la “végétalisation” de Grenoble. Cela avait commencé par la rue Philis de la Charce. E.Piolle continue espérant que ça masque la progression du béton et que ça compense la perte des espaces verts. Grenoble en compte  moins de 12 M2 par habitant contre 48 M2 aux villes comparables…

Mais les jardinets censés apporter la verdure qui manque avec l’absence de parcs et jardins sont des nids de saleté, de dépôt de papiers, de canettes de bouteille. Leur prolifération va rendre leur entretien de plus en plus problématique car la municipalité aura du mal à mobiliser des brigades de propreté.

Résultat ? l’ambiance que montre cette image e qu’on retrouve partout dans la ville. Encore une mise en place sans réflexion sur l’entretien. Quand on vous dis quels Grand Timonier est un génie…

16 juillet 2018

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *