STATIONNEMENT : le MATRAQUAGE de PIOLLE

Encore un tableau accablant pour Eric Piolle. Celui diffusé par Zenpark sur les tarifs de stationnement. Le matraquage grenoblois apparait dans toute sa splendeur.

En comparaison avec des villes qui ont des parts modales de déplacements en vélos supérieures à nous comme Bordeaux ou Strasbourg et qui sont moins chères en stationnement.

DES TARIFS GRENOBLOIS QUI N'ONT QU'UNE VERTU FINANCIÉRE

Ce qui démontre bien que les tarifs grenoblois n'ont pas une vertu écologique mais bien exclusivement financière. Il s'agit de tenter de remplir des caisses vides.

Eric Piolle matraque l'automobiliste contribuant à la baisse d'activités de la ville, aux pertes d'emplois et aux baisses de chiffres d'affaires.

LA GRANDE VILLE LA PLUS ENDETTÉE de FRANCE

Il a évidemment tout faux sur ce plan aussi. Eric Piolle aura réussi à faire de Grenoble en 2019 la grande ville de France la plus endettée - elle était déjà la première pour l'impôt sur les ménages- celle ou la baisse de la valeur des biens et la plus forte.

Et maintenant voilà qu'il créve les plafonds pour les prix du stationnement et le montant des contraventions. Qui en redemande?