SONDAGE : A.CARIGNON EN TÊTE?

Au fur et à mesure qu'on s'éloigne du sondage non publié réalisé par la République en Marche (LREM), les langues se délient. La collectif de la société civile et Alain Carignon seraient en tête.

Réalisé en juin 2018 par Olivier Véran et Emilie Chalas sur les intentions de vote des grenoblois aux municipales, ce sondage a été gardé secret. Mais à la suite Olivier Véran (PS repenti) a annoncé qu'il ne serait pas candidat.

S'IL AVAIT ÉTÉ BON POUR LREM...

S'il avait été bon pour eux on imagine que LREM l'aurait publié.

D'après plusieurs éléments concordants qui se sont échappés depuis dans l'entourage de LREM, il en ressort une chute considérable d'Eric Piolle : de 29 % des voix au premier tour de 2014, il serait tombé entre 19 et 21 % selon les échos recueillis.

LA LISTE EN MARCHE a la TRAINE

La liste En Marche -avant l'épisode des gilets jaunes- se situait en dessous de ce score : entre 16 et 19 %. Tandis qu'Alain Carignon et la société civile obtenaient entre 20 et 23 % des voix.

DEPUIS JUIN 2018 LA LISTE CARIGNON A ENCORE PROGRESSÉ

Si on extrapole l'évolution favorable qui a pu se produire depuis juin 2018 en faveur de la liste Carignon, on s'explique la nervosité d'Eric Piolle et d'Emilie Chalas qui concentrent leurs attaques sur Carignon.

LA NERVOSITÉ D'E.PIOLLE ...

Les slogans vengeurs habituels des officines Avrillier sur les affiches du collectif de la société civile démontrent que les mêmes méthodes sont mises en oeuvre pour empêcher l'alternance. La réaction des grenoblois démontre qu'elles sont devenues hors temps et hors sol.