SAINT LAURENT: les AFFICHES d’A.BACK NE CACHENT PAS LA SALETÉ

Antoine Back va bientôt ( le 7 novembre) promener les habitants du quartier Saint Laurent. Les services municipaux sont chaque fois mobilisés dans toute la ville et tous les quartiers afin d’afficher sa présence avec une com’ pesante et envahissante. Plutôt que de mobiliser des salariés autour de ces opérations qui cachent l’essentiel de ce que la municipalité décide, pourquoi ne pas consacrer ces moyens à l’entretien de la ville?
Ne serait-ce pas plus judicieux. Plutôt que la tête d’Antoine Back ( qui se paie la leur) les Grenoblois préféraient des quartiers propres. Notre image de la  petite rue André Chevalier qui était  déjà comme ça en février.
Vraiment comme ça ?
Non, pas tout à fait. Depuis, les tags, pardon une forme de street art selon Antoine Back, se sont ajoutés à la crasse.A moins que ce soit encore la faute à l’extrême droite? 
 « Nous inventons une nouvelle façon de vivre la ville » avait clamé E.Piolle à la presse nationale en fermant le centre-ville (Le Point, 5/5/17). Les grenoblois veulent qu’on revienne d’urgence à l’ancienne façon.

2 novembre 2017

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *