S.GEMMANI MAIRE 2 MOIS?

Pas de tête de liste, ni de Maire. C’est la proposition “originale” de Stéphane Gemmani ( girouette) pour faire parler de lui dans le” Dauphiné” ( 12/5/19 ) sous la plume de Eve Moulinier. Il a pris cet exemple à … Saillans dans la Drôme.

GRENOBLE EST ALIGNÉE SUR ST ETIENNE ET AMIENS

Avec Eric Piolle et Christophe Ferrari ( PS repenti) l’agglomération a disparu des radars. Résultat une taux de pauvreté de 18 % à Grenoble contre 11 à la moyenne départementale et 5 points de chômage de plus que la moyenne.

Avec eux Grenoble s’est alignée sur les riantes cités de St Etienne, Amiens en matière de baisse de valeur des biens et de paupérisation.

AVEC S.GEMMANI C’EST ST ALBIN de VAULSERRE

Avec Stéphane Gemmani , Grenoble accomplirait un saut qualitatif supplémentaire: elle pourrait se comparer à Saillans ( Drôme) ou St Albin de Vaulserre pour prendre en exemple une commune Iséroise.

LES GRENOBLOIS PRIVÉS de TOUT RECOURS

Les grenoblois qui pleurent d’être noyés par un empilement d’élus sans pouvoir sur les bureaux, qui se renvoient la balle entre ville et Métro pour mieux les perdre, seraient totalement privés d’un quelconque recours à un Maire. L’absence d’élu responsable est la porte ouverte à tous les extrêmes.

Mais cette poursuite dans la régression comporterait un avantage majeur: avec un Maire ” tournant” Stéphane Gemmani, en fonction de son poids électoral, pourrait revendiquer d’être Maire 2 mois sur 6 ans.

Probablement à partager avec M.Chamussy, son partenaire absent. On se demande ce que le prétendu ” gaulliste” pense de cette disparition de toute autorité représentative….

LES MAGOUILLES SONT DANS L’IMPASSE

Bref ne pouvant être tête d’aucune liste aux municipales, il propose qu’il n’y en ait pas du tout. Ne pouvant être Maire il suggère qu’il n’y en ait pas non plus.

Car les magouilles actuelles sont dans l’impasse. Comme le résume avec pudeur Eve Moulinier: “ Alors, tout ce monde arrivera-t-il à s’entendre ? Pour l’instant, il semblerait que certains ego auraient plutôt tendance à s’entrechoquer… ” ( DL du 12/5/19)

RIEN POUR SORTIR GRENOBLE de la CRISE

En termes de solutions à la crise de Grenoble , chacun mesure combien cette formule ” originale” est efficace. Sans chef d’équipe durable on imagine la descente aux enfers de la ville. Qui affrontera la délinquance endémique, se battra pour rétablir la propreté, solutionner la question des déplacements, ira chercher les nouvelles implantations dans la recherche, l’intelligence artificielle afin que Grenoble conserve son rang?

UNE HAUSSE MASSIVE des IMPÔTS LOCAUX

On le sait sans réformes de structures difficiles à conduire les grenoblois subiront une nouvelle hausse massive des impôts locaux: soit par la mise sous tutelle qui contraint le Préfet à mettre le budget en équilibre, soit par les élus eux-mêmes .

SAUVER SA PEAU D’ÉLU

A force de n’être obsédés que par leur statut ,les politiciens locaux en sont venu à ne voir les problèmes qu’au travers du prisme de leur intérêt personnel. Les “solutions” qu’ils préconisent, leur imagination créatrice sont limitées a un seul objet: sauver leur peau d’élu.

12 mai 2019