S.GEMMANI + M.CHAMUSSY = ?

 

Un robinet d’eau tiède coule de Stéphane Gemmani et Matthieu Chamussy qui, sans surprise,  additionnent leurs faiblesses.

Le premier a participé à la majorité Destot/Safar qui a une responsabilité écrasante dans la situation de Grenoble comme vient encore de l’établir le cruel rapport de la Chambre Régionale des Comptes. Il est actuellement conseiller Régional dans le groupe PS, élu derrière JJ Queyranne qui n’est pas un nouveau-né de la politique. Celui que M.Chamussy combattait  en soutenant les collègues de son groupe devenus conseillers régionaux (N.Béranger et  L.Filippi).

S.Gemmani a trouvé la porte d’En Marche fermée aux Sénatoriales ou il a candidaté, puis aux municipales car on lui demandait une cohérence entre la région et la ville. Il fallait être aussi au groupe En Marche à la Région car on ne peut pas être PS à Lyon et Macron à Grenoble. Il ne l’avait pas compris.

M.Chamussy  est depuis 20 ans « l’opposant » officiel qui a fermé les yeux sur toutes les dérives qui ont conduit à l’état de Grenoble d’aujourd’hui.  Qui accepte de porter à la Métro les pouvoirs … d’Eric Piolle et d’élus aussi ouverts et engageants que Y.Mongaburu , AS Olmos, H.Sabri . Ils ont confiance en lui !

Nos deux compères voudraient continuer comme avant. Se maintenir en passant à travers les gouttes. Ils ne sont pas là pour régler les problèmes mais pour vivre sur eux.  Leur “accord” sur le plus petit dénominateur commun consiste à aligner des mots sans solution. On croirait du sous-Destot. Manque encore Philippe de Longevialle qui est à la peine. C’est le troisième étage de cette fusée en carton qui va arriver bientôt. Un sentiment de recyclage.

Si des grenoblois pensent qu’un tel trio va sortir la ville de la crise, qu’ils se fassent connaître.

3 novembre 2018