S.GEMMANI: LA GIROUETTE SE TORD le COU

 

Conseiller Régional sur la liste Queyranne (PS)  Stéphane Gemmani est évidemment passé à “En Marche” .

RPR dans les années 2000, candidat sur la liste de droite de Max Micoud aux municipales de 2001, puis rallié au groupe Modem de Philippe de Longevialle pour siéger dans la municipalité Destot (PS) en 2008 il est devenu dans la période un soutien d’Hollande.

” DANS LA DROITE LIGNE d’HOLLANDE POUR LE RASSEMBLEMENT de la GAUCHE”

En 2014  il se situait ,“dans la ligne droite du message envoyé par le prési­dent de la République qui appelle au rassemblement de la gauche pour ces muni­cipales » . Il lâchait De Longevialle et sa liste pour figurer sur la liste PS canal historique de J.Safar qui paraissait promise à l’élection. ça n’a pas marché…

DERRIÉRE Eliane GIRAUD, SÉNATRICE PS et VICE PRÉSIDENTE de la RÉGION 

Aux élections départementales qui suivirent il divorce avec le PS qui lui refuse un siège. Enfin en 2015 il figure donc sur la liste d’Eliane Giraud, Sénatrice, Vice Présidente sortante (PS) de la Région aux transports a qui Grenoble doit tous ses retards en matière ferroviaire notamment  pour participer à la nouvelle majorité Régionale PS/PC . Echec.

CANDIDAT DÉPUTÉ à la CANDIDATURE CONTRE DESTOT 

Aux élections présidentielles il a attendu que les sondages soient très avancés pour rallier Emmanuel Macron et postulé pour ravir le siège de la 3 eme circonscription à son ami… Michel Destot (PS) dont il se déclarait fidèle.On connait la suite: Emilie Chalas a été choisie et élue.

CANDIDAT POUR CONDUIRE LA LISTE au SÉNAT 

Comme une élection chasse l’autre voilà que Stéphane Gemmani postule pour conduire la liste Sénatoriale d’En Marche.  Il affronte directement Didier Rambaud,  Maire du Grand Lemps, Conseiller Départemental ( ex PS) premier élu Isérois à choisir Emmanuel Macron et avait démissionné de la présidence du groupe PS au Conseil Départemental pour assumer son choix.

S.GEMMANI  et SA ” LETTRE POUR GRENOBLE” ….

Mais le malheureux Stéphane Gemmani détient le pompon. Au moment ou il s’agite dans le marécage politicien des candidatures , il a publié une lettre ” lettre pour Grenoble” qui  suscite l’hilarité générale. Il voulait en effet surfer immédiatement et ” en même temps ” sur la vague d’En Marche au Sénat et à la Mairie de Grenoble!

… EN OPPOSITION FRONTALE AVEC SA CANDIDATURE AU SÉNAT 

Ne s’apercevant même pas que sa lettre grenobloise pour le renouvellement des hommes et des pratiques était en opposition frontale avec sa candidature au Sénat. Les girouettes ont le nez dans le vent ne voient même plus l’évidence.

Une “lettre pour Grenoble” d’un vide sidéral, alignant les mots pour faire joli dont Pascal Clérotte (GAM) a livré une analyse franche , sous le titre ” l’ineffable S.Gemmani” , révélant au passage que Stéphane Gemmani qui s’était rapproché du GAM aimait mieux parler que travailler.ça se voyait.

 

8 juillet 2017

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *