S.GEMMANI : LA GIROUETTE S’AFFOLE

Stéphane Gemmani s’étrangle parce que le “grand rassemblement progressiste” est mort. Traduction : personne ne veut de lui. Il est allé voir LREM, le PS, le LR Michel Savin, il s’est allié avec Matthieu Chamussy (LR repenti) s’est séparé et s’est remis avec lui. Il ne sait plus ou donner de la girouette.

O.NOBLECOURT N’EN VEUT PAS

Il était prêt à retourner au dernier bercail -celui du PS- mais encore fallait il que Marie-Jo Salat soit désignée afin qu’elle l’accepte sur sa liste comme Jérôme Safar l’avait fait. Las. Olivier Noblecourt risque d’être le candidat du PS Canal historique à Grenoble. Or il connait S.Gemmani pour avoir “travaillé” avec lui dans la municipalité Destot. Pas de chance….

Ph. DE LONGEVIALLE (App PS) NON PLUS

Philippe de Longevialle (App PS) qui a suivi la même trajectoire politique que lui, de la droite à la gauche, ne veut pas en entendre parler non plus après sa trahison de 2014 : quand il l’a laissé tomber pour figurer sur la liste Safar.

UN CANARD SANS TÊTE

Bref S.Gemmani est comme un canard sans tête. Affolé il se retrouve seul. C’est pourquoi il parle de “collectif” et colle des affiches “ensemble” ou il n’y a que lui. Celui qui ne fait que ça affirme aussi DL (11/9/19) affirme évidemment que “La tambouille politicienne, je n’en peux plus” (!). Il prend vraiment les grenoblois pour des imbéciles.

Il le confirme d’ailleurs puisque, après une vaste consultation qui s’est déroulée cet été (!), il a découvert que le problème N°1 était … l’insécurité. Il est pourtant élu à la ville et à la Région depuis 2008.

IL DÉCOUVRE L’INSÉCURITÉ

Alors que jusque là sur ce sujet il développait sans cesse un galimatias au degré zéro , minimisant le problème, réclamant des commissions, un “grenelle” … sans aucune mesure concrète, voilà qu’il se réveille ! Il faut des policiers en nombre, les armer, des caméras etc.. etc… Au passage, pas une ombre de financement évidemment.

LE RIDICULE NE TUE PAS?

Après avoir affirmé “je suis disponible pour ma ville” (juillet) Stéphane Gemmani déclare “on prendra nos responsabilités” (septembre). Le ridicule ne tue pas ? En tout cas il s’étale sur une page du” Dauphiné ” (!)

15 septembre 2019