S.YASSIA (Verts/PG) REINE de la DÉMAGOGIE

Lors du dernier Conseil Municipal, Sonia Yassia une élue (Verts/PG) censée être responsable du secteur qui comprend Chorier-Berriat (!) a laborieusement lu un texte qui n’était visiblement pas d’elle  pour justifier les réserves d’Eric Piolle sur l’élargissement de A 480.

Tout à coup les 2000 usagers du gymnase Vallier, les 1000 élèves du primaire, les 600 collégiens , les 140 enfants de la maternelle et on en passe se trouvent menacés par… la pollution après les travaux.

LE RETARD de DEUX DÉCENNIES IMPUTABLE AUX ÉLUS 

Pendant le même débat Eric Piolle, Yann Mongaburu avaient dénoncé le retard “depuis au moins deux décennies” dans les travaux d’élargissement. Sur ces deux décennies les élus Verts/Ades ont été 15 ans au pouvoir ( dont 13 avec Destot occupant des Vice Présidences de l’agglomération) .

A 480 : SOURCE MAJEURE de la POLLUTION de L’AGGLOMÉRATION

Or pendant ces deux décennies le goulot de A 480 était une des deux premières sources de la pollution auto de l’agglomération et ces élus n’ont eu aucune pensée pour les collégiens , les maternelles et les usagers du gymnase auxquels ils imposaient une soufflerie de particules sous leurs fenêtres.

POURQUOI AVOIR CONSTRUIT BOUCHAYER-VIALLET SOUS LA SOUFFLERIE à POLLUTION?

Madame Sonia Yassia lisant l’argumentaire rédigé par un autre a eu la maladresse de citer la recommandation des organismes de contrôle de la qualité de l’air , lesquels, compte tenu de la pollution en bordure des axes, “préconisent d’éviter toute les constructions à proximité d’infrastructure routière à fort trafic” .

Mais pourquoi donc le quartier Bouchayer-Viallet  a t il été créé en bordure et notamment la ” Belle électrique”. Les spectateurs qui respirent la pollution ne méritent aucune compassion?  Et la future école S.Lagrange rue Durant Savoyat et l’école de la rue Hoche désormais embouteillée ?

GRENOBLE EST TOMBÉE à 12 M2 d’ESPACES VERTS PAR HABITANT

Sonia Yassia a aussi eu le culot de rappeler que “ les espaces verts contribuent à améliorer la qualité de l’air” . Dans cette période d’abattage intensif d’arbres et alors qu’après 20 ans de gestion de Grenoble par la gauche et les Verts la ville est tombée à 12 M2 d’espaces verts par habitant contre… 48 M2 à la moyenne des grandes villes.

Côté argumentaire il faudra que le politburo du cabinet du Maire travaille un peu mieux. Ridiculiser les élus ne renforce par la crédibilité d’Eric Piolle et de la municipalité.

15 juillet 2017

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *