RIFIFI AU CNAC /MAGASIN

Tout l'édifice Piollesque est en train de s'effondrer.  Même le conseil d'administration du CNAC-MAGASIN traverse des turbulences. Sa directrice Béatrice Josse  choisie par Eric Piolle (Verts/PG) à la suite du départ forcé de son prédécesseur est dans le ligne du sectarisme absolu et du repli sur de l'ultra minoritaire. On se souvient que ces par les mots de ce simple mail qu'elle avait annulé une exposition: «Je ne conteste pas l’intérêt pour un musée d’art de montrer de tels documents. Cependant vous comprendrez que mes copines féministes radicales, féministes historiques, post-féministes, afro-féministes, éco-féministes, queer et trans ne comprendraient pas que je confie à des figures certes incontournables de l‘histoire de l’art de notre pays, mais des figures masculines blanches «(!). Depuis lors elle a surtout multiplié les services rendus à la municipalité transformant le CNAC/Magasin en annexe du clan majoritaire. On a même vu Eric Piolle y entrer en lévitation sans que cela ne l'éclaire sur les attentes des Grenoblois. Mais aujourd'hui la faiblesse du bilan fait tousser les partenaires et soulève de vives critiques de la part de l'Etat en particulier. Quiconque dispose d'un peu de compétence dans ces domaines ne peut en effet qu'être atterré par une telle politique et de tels résultats. Ici aussi on assiste à la fin des faussaires. Ce devrait être concomitant avec Eric Piolle...