ON CAMPE AU SACRÉ COEUR

" Enfin un regain de ferveur catholique. Cela fait chaud au cœur de voir tous ces fidèles qui campent depuis un mois sur le parvis du Sacré-coeur de Grenoble" nous dit ce grenoblois habitant du quartier pour signaler l'installation de tentes sous le porche de l'Eglise du Sacré Coeur, place Doyen Gosse .
Le quartier de la Gare qui n'est pas épargné par la délinquance agressive et violente, qui a perdu ses cerisiers du japon , 24  places de stationnement rue Casimir Brenier n'avait pas encore de campeurs de Nuit Debout. Voila qui est chose faite.
On tire à la Kalachnikov rue des Clercs, on brûle la gendarmerie et on campe dans la ville apaisée. Tandis que des villas acquises à grands frais demeurent vides .
Pendant ce temps Eric Piolle (Verts/PG) et Yann Mongaburu ( Verts/Ades) racontent une " histoire de Grenoble " pour endormir les enfants...

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *