O.BERTRAND (Verts/Ades) : LE CONSEILLER INUTILE

O.BERTRAND (Verts/Ades) : LE CONSEILLER INUTILE
31 décembre 2019
    

S’il en est un qui termine mal l’année c’est bien Olivier Bertrand le Conseiller Départemental (Verts/Ades) cumulard. Il est aussi Conseiller délégué à l’animation , Président de la société des Eaux de la Ville, Conseiller communautaire (5 500 €/mois d’indemnités…)

JP BARBIER LE RENVOIE A SES PROMESSES de GRATUITÉ…

Il a cru bon interroger Jean-Pierre Barbier le Président du département sur le projet de monorail Voreppe/Crolles porté par le collectif de la société civile. Lequel lui a répondu que ceux qui n’avaient pas tenu leur promesse de gratuité des transports publics aux 18/25 ans et qui promettent de nouvelles gratuités pour le prochain mandat étaient mal placés pour poser de telles questions.

FIDÈLE DU CLAN AVRILLIER

Mais si Olivier Bertrand cumule aisément les mandats et les indemnités, il est élu départemental depuis 11 ans et n’a laissé la trace de rien nulle part fidèle au modèle de son clan, le clan Avrillier qui ne sait que détruire.

IL ABANDONNE LES QUARTIERS DONT IL EST ÉLU

Pendant ses mandats la situation des quartiers dont il est l’élu départemental et municipal s’est particulièrement dégradée (Jouhaux, Abbaye, Teisseire ... ) et il est évidemment aux abonnés absents pour traiter les problèmes des habitants.

IL SUIT LA FAUCILLE et le MARTEAU

Pendant le conseil municipal il préfère visiblement suivre les sites avec la faucille et le marteau plutôt que de s’occuper des grenoblois. Il appartient à la race des élus mystérieux et sectaires des Verts/Ades pour qui les contacts avec la population doivent être réduits au minimum. De peur d’être pollué par le réel ?

RIEN D’AUTRE QUE SON IDÉOLOGIE SECTAIRE

Comme Avrillier l’élu le plus coûteux de l’histoire de Grenoble (le coût du stade des Alpes a été multiplié par trois du fait de ses recours) Olivier Bertrand n’apporte évidemment rien d’autre que son idéologie à la collectivité.

IMAGINER UN NOUVEAU MOYEN de TRANSPORT : HORS de SA PORTÉE

Imaginer un nouveau moyen de transport, une consultation populaire, la création du Grand Grenoble à l’exemple du Grand Lyon pour le financer est hors de sa portée. Avec lui Grenoble n’aurait jamais pu être la première avec le Tram!

BIEN A L’ABRI DERRIÈRE des REVENUS ET UN PATRIMOINE

Chez lui l’emporte l’esprit bureaucrate de culture stalinienne ou importe le soupçon, la destruction des autres mais qui ne crée évidemment jamais rien pour la collectivité bien à l’abri derrière des revenus et un patrimoine confortable, avec la bonne conscience de la bien-pensance. Bref ce qu’on fait de pire.