MEURTIERS de TEISSEIRE: TOUS LOGÉS EN HLM

"Le 29 septembre 2010 (...) dans un appartement du 16 de l’avenue Paul-Cocat, dans le quartier Teisseire de Grenoble, quatre hommes sont assis devant un écran de télévision. Ils squattent le canapé d’un sexagénaire qui garde, au nom du trafic de stups local et pour quelques billets, le shit et les armes. Il est 22 h 30. Moins d’une heure et demie plus tard, sur le trottoir de cette même avenue, Mehdi Chine, l’homme de 24 ans installé à la tête de ce trafic de stupéfiants du quartier, sera abattu de plusieurs balles de gros calibre. Sept ans et demi plus tard, Amine Lashab, 27 ans, Nassim Cherrad, 29 ans, Karim Bououdine, 32 ans, et Radhouane Behloul, 33 ans, les occupants du canapé ,se retrouvent, une nouvelle fois, devant une cour d’assises pour répondre de meurtre en bande organisée" écrit le DL (25/1/18). TOUS LES ACTEURS de la DÉLINQUANCE SONT LOGÉS par E.PIOLLE  Tous ces "acteurs" du quartier sont logés dans les HLM dont E.Piolle est le Président. Ces faits ont ils une conséquence? Eric PIolle a t il diligentée enquête, convoqué les receleurs, mis des avertissements, des amendes, prononcé des expulsions? Pas du tout. La seule mesure pratique consiste à majorer de 10 % les loyers payés en espèces... Actis et Grenoble-Habitat n'ont toujours pas fait l'objet d'un signalement à Tracfin? DES VOYOUS INSTALLÉS PAR LA PUISSANCE PUBLIQUE  Ce n'est pas avec cette méthode que la délinquance reculera. Tant que le Maire lui-même ou Maryvonne Boileau Présidente ( Verts/Ades) de Grenoble-Habitat continueront à loger les délinquants dans les quartiers , la gangrène progressera, la violence explosera. Aucune police - de proximité ou non- ne pourra lutter contre des voyous protégés, installés par la puissance publique. Comme notre collectif l'a proposé à maintes reprises c'est par une lutte de tous les intervenants publics, avec les moyens adéquats, que Grenoble pourra retrouver un niveau de délinquance comparable aux autres villes. LE BRAS MUNICIPAL FAIT CRUELLEMENT DÉFAUT à la JUSTICE et à la POLICE  Les quatre hommes de Teisseire, qui ont toujours nié toute implication dans la mort de Mehdi Chine, avaient fait appel de leur condamnation .Ils répondent donc à nouveau devant la Cour d'Assise , jusqu’au 9 février, d’un crime qui leur fait encourir la réclusion criminelle à perpétuité. Mais leur arrestation n'a aucunement servi à la municipalité. Le bras municipal fait cruellement défaut à la police et à la Justice qui devront recommencer bientôt car rien n'a changé dans les attributions de logements à Teisseire.  

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *