M.SAVIN (LR) JETTE L’ÉPONGE

Dans une lettre datée du 10 septembre adressée à des grenoblois, le Sénateur LR Michel Savin jette l’éponge. Il avait déjà renoncé à une candidature à Grenoble pour lui-même en janvier dernier après un tour de piste infructueux.

DE LREM AU PS CANAL HISTORIQUE

Mais depuis lors il avait multiplié les initiatives cherchant des alliances avec le représentant de LREM en Isère (Olivier Six) et même Marie-Jo Salat l’actuelle Vice Présidente PS de la Métro qui brigue l’investiture du PS canal historique à Grenoble.

DU PRÉFET BONNETAIN AUX SUPPLÉTIFS HABITUELS

Il avait sollicité successivement l’ex Préfet Bonnetain qui vit dans le Nord Isère, l’ancien directeur de la Police, Isèroise, M.Borel-Garin, cherché a agglutiner tous les supplétifs en mal de postes locaux, canards sans tête (P.de Longevialle, S.Gemmani, M.Chamussy …) prêt à rallier n’importe quoi pour exister.

DES COMBINES EN CHAMBRE, HORS SOL

Jamais il n’a été question d’un projet pour Grenoble à partir d’un diagnostic partagé sur la situation de la ville : seulement de la “pure” politicaillerie.

Ces combines en chambre, totalement hors sol, coupées de toute réalité grenobloise ne pouvaient qu’échouer. Une élection municipale est la rencontre d’un projet, d’une équipe, d’un homme avec une ville.

Il paraissait d’ailleurs étrange au passage qu’un parlementaire LR pense que son parti, plus le PS, plus LREM c’est la même chose ?

LA VÉRITÉ DE L’ENGAGEMENT EMPORTE TOUT

La démarche sincère engagée par le collectif de la société civile sans tabou ni œillères démontre chaque jour d’avantage que la vérité de l’engagement vaut mieux que tous les conciliabules des professionnels de la politique.

Le terrain se dégage pour un affrontement entre Eric Piolle et Alain Carignon. Entre un bilan désastreux et un projet novateur.

18 septembre 2019