L’ILE VERTE SOUS LES EAUX

Le sud de la France n’est pas le seul à être sous les eaux. Nombre de Grenoblois ont découvert hier le manque d’entretien de la ville devenue une marre : chaussée, trottoirs il était impossible de marcher, de faire du vélo dans de nombreuses artères tant les canalisations, les bouches à égout créaient de marécages.

Un grenoblois nous donne l’exemple de l’Ile Verte avec photos en nous expliquant que l’ex-échangeur des Sablons est devenu une pataugeoire à autos : les super-ralentisseurs empêchent l’eau de s’écouler, formant ainsi des bassins dangereux et profonds.


Devant la Poste de l’avenue Maréchal Randon, chaussée et stationnement sont sous l’eau ! En face, immense flaque aussi. Plus loin, place Docteur Girard, les passages piétons sont des baignoires infranchissables. Enfin le parc de l’Ile Verte aussi nécessite de faire des détours.

Terminant :
“Je suppose que le grand Timonier est trop occupé à réfléchir aux autoroutes à vélos et aux “villes en transition” (mais vers quoi ?). Et tant pis pour l’entretien.”

2 décembre 2019