L’EUROVISION LOCALE

L’EUROVISION LOCALE
30 janvier 2020
    

Ça se bouscule au portillon chez les nuls. En tête, toutes catégories, la girouette Gemmani.

A propos de son compère Matthieu Chamussy (LR repenti) récusé par E.Chalas, il fait l’éloge de… la cohérence en politique .
Au titre de cette “cohérence” qui crève les yeux nous publions ci-dessus son hymne à Macron, à LREM, sa déclaration de candidature à “En Marche” pour être Sénateur de l’Isère de ce parti (pourquoi se priver?).

IL RAPPELLE SON “ANCRAGE à GAUCHE”

A l’occasion de la candidature avortée de Chamussy sur la liste LREM, il rappelle “son ancrage à gauche” puisqu’il est Conseiller Régional sur la liste PS. Mais aussi ex candidat sur la liste de droite en 2001.

Entre les deux il avait décidé de présenter une liste avec M.Chamussy. Rappelons qu’aux dernières nouvelles il figure sur la liste d’Olivier Noblecourt (PS) celui qui l’avait jugé incompétent dans la municipalité Destot…

De son côté Matthieu Chamussy a averti lui-même que tous les médias allaient rendre compte de sa décision héroïque.

E.CHALAS NE VEUT PAS SE RINGARDISER AVEC M.CHAMUSSY

Emilie Chalas avait annoncé dimanche à ses colistiers qu’elle ne prendrait pas Chamussy qui symbolisait le passé et une droitisation qui la gênait pour ratisser à gauche, mais qu’elle lui laissait l’annoncer à sa façon le lundi.

On a donc eu droit à un morceau de bravoure qui a permis de découvrir à nouveau les qualités de leadership de Matthieu Chamussy en matière de décision : il hésite en tout. Il pèse le pour et le contre comme un bon centriste.

IL N’A PU APPRÉHENDER LES SOLUTIONS du COLLECTIF

Si on en croit ses déclarations, il n’a pas pu appréhender que seul le collectif de la société civile traitait la question des nouvelles ressources de la ville et la restructuration de l’administration municipale (suppression des secteurs, utilisation des locaux municipaux vides, intervention des opérateurs privés pour le patrimoine abandonné…)

IL NE SE VANTERA PAS DE SON BILAN

La classe politique locale est engluée dans un conformisme qui a conduit à la situation de Grenoble.

Mais après 22 ans de Conseil Municipal, M.Chamussy avertit tout de suite qu’il ne fera pas comme d’autres ( suivez mon regard) à se vanter de son bilan sur les réseaux ou le mettre en valeur.

Faut dire que si un grenoblois a retenu une idée ou un de ses projets pour Grenoble en deux décennies -ne parlons pas d’une réalisation- qu’il lève le doigt ?

LES ROUGE/VERTS LUI RENDENT AUSSI HOMMAGE

D’ailleurs même Alan Confesson (Verts/PG) lui rend hommage : c’est sur qu’il n’a pas été gênant et qu’il sera regretté par la majorité Rouge/Verts et l’ex majorité Destot. On imagine une majorité Rouge/Verts et PS du conseil municipal debout pour l’applaudir.

EN PLEINE VAGUE BLEUE MOINS 10 POINTS…

Des opposants comme ça il faut vraiment les conserver le plus longtemps possible si on veut durer. En 2014 en pleine vague bleue il avait réussi à faire 10 points de moins que le jeune et talentueux Fabien de San Nicolas 6 ans avant !

LA DIGNITÉ D’UN ANCIEN MAIRE QUI NE L’A JAMAIS ÉTÉ

Mais il a promis d’intervenir à nouveau dans 6 mois. Il se prend pour un autre. Se drape déjà la dignité d’un ancien Maire qui ne l’a jamais été. Ça promet.