LES SQUATS “OFFICIELS” FLEURISSENT

En bordure du parc de la Savane et de l'école Painlevé des associations et des particuliers occupent le bâtiment municipal. Notamment "Un Toit pour Tous".

Rappelons qu'il s'agit d'un toit pour quelques uns seulement. Parce que de ce bâtiments d'instituteurs ont donc été expulsés les... instituteurs et la concierge de l'école qui était logée.

AVEC PIOLLE LES SQUATS MUNICIPAUX FLEURISSENT

Avec l'arrivée de Piolle les squats municipaux ont fleuri au détriment des riverains : rue d'Alembert les habitants vivent l'enfer. Rue des Alliés une adolescente est même morte électrocutée.

LES INCENDIES CRIMINELS MULTIPLIES

En parallèle à ces zones de non droit, ont fleuri aussi à Grenoble une série d'incendies criminels particulièrement graves : Radio Bleu Isère, la caserne de gendarmerie, l'hôtel de ville, l'église Saint Jacques... Les gauchos s'attaquent à toutes les institutions ne craignant pas de mettre en danger la vie des personnes.

L'IRRESPONSABILITÉ DE PIOLLE FAIT DES DÉGÂTS

Ils n'ont jamais été appréhendés jusque-là démontrant la qualité de leurs planques dans l'agglomération. La bienveillance municipale, la proximité de certains élus extrémistes avec ces groupes, tout tend à créer un climat propice à ces actes criminels.

Jamais l'irresponsablité d'Eric Piolle n'aura fait tant de dégâts.