LES FICHIERS des VERTS/ADES

Grenoble-Habitat  porte plainte contre X pour un prétendu vol de données par l’Alliance Citoyenne, mais ne trouve rien à dire contre… les Verts de l’Ades dont le fichier tentaculaire est bourré d’adresses de personnes qui n’ont jamais demandé à y figurer. Comment ces Verts-là ont-ils pu obtenir toutes ces données ? Quelle cloison étanche existe t-il entre Vincent Comparat le président de l’Ades et … Laurence Comparat l’adjointe à l’information de Piolle ? Quel pare-feu y a t-il entre ces deux personnes et Maryvonne Boileau-Comparat, présidente de … Grenoble Habitat ?

Déjà moribonde de toutes ses grossières mascarades et de son illégalité déclarée par le tribunal, la démocratie participative de Piolle s’enferre jusqu’au bout en attaquant les associations. Cette fois le coup tordu s’en prend à l’Alliance Citoyenne, mais il n’est que la suite des épisodes précédents.
 Il y avait déjà eu l’attaque contre Vivre à Grenoble. Il y avait aussi eu la tentative d’étrangler financièrement Grenoble à Coeur.
Par contre rien contre les Verts/Ades de Raymond Avrillier. Aucune enquête ni plainte concernant leur fichier, pas le moindre soupçon de porosité malgré les forts liens consanguins. Seules les associations indépendantes sont dans le collimateur. Evidemment ils se sont déclarés eux -mêmes “détecteur de failles”  pour les médias ce qui interdit de révéler les leurs.
Au contraire même la municipalité a eu le culot d’organiser une conférence à l’Ile verte avec ” Lanceur” et Raymond Avrillier afin de… soutenir les lanceurs d’alerte.
Quand on vous dit qu’ils osent tout.

10 juillet 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *