LA BASTILLE : LA HONTE

En se rendant dans le premier lieu touristique de la ville, les visiteurs survolent ou traversent un cloaque urbain représentatif de ce Grenoble dont nous ne voulons pas. Dégradé, sale, dangereux.

Eric Piolle ignore le mal qu’il fait à la ville en laissant évoluer ainsi si négativement la situation. Le Maire à des pouvoirs en la matière. il peut prendre des arrêtés de péril, de danger, il peut agir, contraindre …

Rappelons qu’une fois avoir traversé cette friche le touriste qui parvient au sommet trouve un restaurant fermé. Le sémillant Pierre Mériaux, l’inspecteur du travail gauchiste n’a pas signé la convention d’occupation du lieu aux nouveaux attributaires du restaurant. Ceux-ci refusent donc d’ouvrir et de payer les 8 salariés tant que les travaux de conformité ne sont pas effectués par le propriétaire : la ville.

On retrouve cette incurie partout et à tous les niveaux …

Précisons heureusement qu’un tout petit peu plus haut, superbe et bien entretenu, avec des investissements dans la vigne, le restaurant du Père Gras est ouvert. Très bonne adresse avec vue superbe, accueil chaleureux et de qualité. Le Grenoble que nous aimons.

13 mars 2019