GILETS JAUNES : et GRENOBLE ?

Alors que les Insoumis de JL Mélenchon  et Ruffin le Député qu’Eric Piolle soutient font feu de tout bois derrière les gilets jaunes, les Rouge/Verts Grenoblois sont extrêmement silencieux. Ils se planquent espérant passer entre les goutte,  être oubliés de la vindicte populaire.
Car s’il en est qui ont matraqué sans vergogne ceux qui travaillent, ce sont bien eux. S’ils pointaient leur nez on leur rappelait que les contribuables locaux subissent la très forte hausse de la fiscalité métropolitaine devenue insupportable, cumulée avec les impôts locaux grenoblois et le taux de taxe foncière les plus élevés de France.

D’autant qu’Eric Piolle n’entend pas renoncer au péage urbain, ni abaisser les coûts de la vignette, ni celui des parcmètres, ni pérenniser des périodes de gratuité, ni réduire le montant prohibitif des amendes pour stationnement qui pénalisent fortement les travailleurs et les consommateurs.

Mieux vaut faire profil bas à Grenoble et soutenir les gilets jaunes à Paris et  Marseille… Mais si le conflit dure, pas certain que les gilets ne se réveillent pas et regardent très près d’eux….

5 décembre 2018