F.MÉGEVAND ( ext gauche): E.PIOLLE FAIT des ÉMULES

« Bien que cela m’ait posé problème, et après avoir pesé les arguments, j’ai fait cette entorse à mes promesses » déclare Francie Mégevand (extrême gauche) la co-présidente du groupe de E.Piolle à la Métro  ( DL du 3/2/18) .La Maire d'Eybens s'était engagée à ne pas cumuler les mandats de deux exécutifs. Elle refusait la main sur le coeur ce qui serait une "confiscation du pouvoir" (!).  La Métro a opportunément créé pour elle une... vingtième Vice Présidence qui faisait vraiment défaut . A la culture qui n'est pas de compétence métropolitaine. 2 800 € /mois quand même ça ne se refuse pas. A ce tarif on ne confisque pas, on se sert. Jeudi soir, lors du conseil municipal d'Eybens, Belkacem Lounès, membre de sa majorité, a affirmé que si Mme Mégevand restait sur ses positions, il quittera le groupe majoritaire et continuera à dénoncer « cette violation de nos engagements électoraux ». Comme à Grenoble ou deux conseillers municipaux de la majorité Piolle ont eu la dignité de prendre acte de la trahison des promesses faites aux électeurs. F.MEGEVAND RESTE "ATTACHÉE PHILOSOPHIQUEMENT AU NON CUMUL des MANDATS" (!) Francie Mégevand voyant son collègue Eric Piolle piétiner allègrement tous ses engagements s'est dit "pourquoi pas moi?" Mais en toute malhonnêteté , suivant la règle des Rouge/Verts,  elle a ajouté être consciente que ce choix " percute ses engagements" (!) mais demeure  «attachée philosophiquement au non-cumul ». Il y en a qui votent encore pour eux. E.PIOLLE (Verts/PG) TRICHE AVEC LA PRÉSIDENCE DE LA MÉTRO  Signalons qu'Olivier Bertrand (Verts/Ades) est dans le même cas à Grenoble. A force de démagogie pour plaire à l'électorat en lui mentant les élus de gauche et Verts prennent des engagements qu'ils ne peuvent pas tenir. Ou trichent avec. Ainsi au lieu - ce qui est la loi de la démocratie- de prendre la tête de la Métro puisqu'il est le premier groupe de l'agglomération, Eric Piolle a préféré désigner un président pâle du deuxième groupe, diriger lui-même la marionnette  et faire truster tous les postes importants par le clan ( Claire Kirkyacharian, Christine Granier, Yann Mongaburu..) afin de ficeler le tout. Le non cumul des mandats locaux aboutit à la multiplication des interlocuteurs , affaiblit les élus contraints à d'interminables négociations entre eux pour des broutilles et renforce la bureaucratie qui prend le pouvoir: manque d'autorité, difficultés à décider, citoyens qui ne savent plus qui fait quoi en sont le résultat. La Métro de Christophe Ferrari l'incarne parfaitement et par ses contradictions, l'épisode pitoyable d'une Francie Mégevand désormais déconsidérée l'illustre à nouveau.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.