ESTACADE : FAIRE LE MARCHÉ à VÉLOS

Le week end un client sur deux qui vient au marché de l’estacade arrive de l’extérieur du quartier. Cette donnée économique vitale n’a aucunement été prise en compte par E.Piolle au moment de supprimer tout le stationnement de la rue Joseph Rey pour faire passer une autoroute à vélos.

Parmi ces 50 % de clients extérieurs certains venaient de loin. Du Grésivaudan, du sud de l’agglomération. Des fidèles de ce marché si convivial et bien achalandé.

Dans sa propagande toujours grossière, Eric Piolle fait distribuer des documents selon lesquels avec son autoroute à vélo “il n’aura jamais été aussi facile de faire son marché en famille à vélo…”

De tels propos fleurent le mépris ou l’incompétence crasse. Les courses en famille sont en effet l’exception. Et faire son marché pour la semaine en vélo en venant de Montbonnot ou de Claix aussi.

Mais fidèle à Lui-même le Grand Timonier décrit toujours un monde qui Lui ressemble.

Espérons seulement que le marché de l’estacade, ce lieu si important pour la ville et le quartier, ne souffrira pas comme souffrent tous ceux qui ont été mis en difficultés par le barrage des accès.

4 octobre 2019