ÉCHEC du TRI SÉLECTIF

« La qualité de tri des déchets reste extrêmement mauvaise dans notre agglomération, par rapport à toutes les agglos du pays. » a confirmé à la Métro (DL du  25/5/19) Georges Oudjaoudi, le Vice Président (Verts/Ades). Sur ce critère aussi nous sommes probablement les derniers de France des grandes villes !

ILS ONT ÉCHOUE SUR LE VÉLO AUSSI

Nos phares de l’occident derrière le Grand Timonier auront donc échoué y compris sur ce qui devait être leur valeur ajoutée. Rappelons que sur la pratique du vélo il en est de même. Les chiffres publiés correspondant toujours à des segments (domicile/travail par exemple) mais en part modale on est loin -très loin- des 10 % des déplacements qu’il devait représenter en 2020 et loin -très loin- des résultats de grandes villes comme Strasbourg ou Bordeaux qui ont refusé, elles, les autoroutes à vélos dans les hyper-centres villes.

LES MILLIONS D'€ VALSENT EN VAIN

Concernant le tri des ordures ménagères, les usines à gaz mises en place à des coûts faramineux qui font valser les millions d’€ l’ont été sans aucune concertation, aucune information adaptée, imposées à une réalité sociale qui résiste aux Rouge/Verts. Les poubelles de tri jamais ouvertes pullulent dans les immeubles.

LES POUBELLES DÉBORDENT

De plus en ayant profité de l'occasion pour réduire le nombre de jours de ramassage, la saleté, les déchets non ramassés et les poubelles qui débordent sont légion. Tandis que celles des déchets alimentaires restent vides.

Jamais utilisée...

LE CITOYEN COBAYE de L'AGGLO EST à BOUT

Au lieu de partir du citoyen pour élaborer un système, les élus se sont laissé imposer des modalités si compliquées qu’aucun n’est capable de les exposer en quelques secondes. Or le citoyen-cobaye de l’agglomération n’a pas que ça à faire : lire toute la journée comment il doit se déplacer ou ramasser les ordures, ce qu'il doit manger, ce qu'il a le droit d'exprimer. Il est à bout, submergé par une complexité et une pression qui rendent sa vie quotidienne de plus en plus stressante.

LA RÉCUPÉRATION DES DÉCHETS MÉRITE d'AUTRES ÉLUS

L’épisode du tri sélectif et son résultat catastrophique démontre que la récupération des déchets et la protection de la planète méritent mieux que ces élus-là qui auront contribué à retarder l’une et l’autre.