E.PIOLLE FAIT FUIR LES GRENOBLOIS

Depuis son avènement, le grand Timonier fait fuir les grenoblois

Comme on le voit sur ce graphique d’après l’INSEE, la population grenobloise est passée de 160 779 habitant en 2014 à 158 180 en 2016.

A combien sommes nous réduit aujourd’hui ?

Si l’on suit la même courbe la chute doit être vertigineuse.

Les nombreux messages que nous laissent les grenoblois font état de départs volontaires pour fuir les bouchons, l’insécurité, la saleté qui envahissent partout dans la ville.

Cette courbe démontre également que la bétonisation intensive de la ville produit des effets répulsifs et n’accroît pas la population, bien au contraire.

Les résultats d’Eric Piolle sont accablants. Moins d’habitants, une population de plus en plus paupérisée, une baisse de la valeur des biens. Quel bilan !

12 novembre 2019