E.PIOLLE DANS LE SORDIDE

Les officines anonymes d’Eric Piolle font dans le sordide. Afin de déconsidérer les soutiens de la liste d’alternance elles vont jusqu’à les comparer à…Nordhal Lelandais… On le sait le compte RPRGrenoble, Grenoble en débat et quelques autres sont créés et totalement alimentés par le pouvoir local. Probablement sur fonds publics. Le cabinet du Maire et le service de com’ sont mobilisés afin de tirer sur Carignon à n’importe quel prix.

Aucune signature, aucun nom, une veille informatique, des fichiers et des bases de données, on n’a pas à faire à des amateurs sans moyens. L’anonymat et la rumeur sont les pires des méthodes dans une campagne électorale et le vecteur des “réseaux sociaux” est utilisé à plein.

Au moment ou des Grenoblois s’engagent , y compris avec des noms à consonance d’origine Arabe, l’officine d’Eric Piolle évoque alors Redoine Faid l’assassin de la policière municipale….

Bref il ne recule devant rien pour disqualifier l’adversaire avec des sous entendus racistes, copiant les méthodes de l’extrême droite à laquelle l’extrême gauche ressemble comme deux gouttes d’eau. Des méthodes qui soulèvent des hauts le coeur chez les grenoblois et on doute que la campagne de Piolle puisse durablement prendre cette tournure. L’échec ne peut pas le conduire à vouloir entraîner toute la ville dans la fange.

 

8 juillet 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *