E.PIOLLE CRÉATEUR D’ILOTS de CHALEUR

Dans l’histoire de la ville, jamais municipalité n’aura été autant “bétonneuse” que la municipalité Piolle. Ce qui frappe le plus est l’absence totale de réflexion, de prise en compte du réchauffement de la planète ou des techniques nouvelles.

“UN VIDE SIDÉRAL, MÉTAPHORE DE LA TÊTE DES ÉLUS”

Gilles Marty, architecte grenoblois est l’un de ceux qui a le mieux décrit et dénoncé la bêtise abyssale de cette municipalité cachée derrière un modernisme de pacotille :

Quand j’observe le désert que sont devenus les Boulevard Agutte-Sembat et Edouard Rey, transformés en « tarmacs » de béton et en autoroutes à vélos sans vélos, je me dis que ce vide sidéral, balayé par de forts courants d’air en hiver, ne peut être que la métaphore de ce qui se passe dans la tête de nos élus” écrivait -il .

“BAT LES RECORDS DE SURCHAUFFE ESTIVALE”

Ajoutant : “Pourquoi abattre les arbres de la Rue Lesdiguières -qu’on déclarera malades pour l’occasion- pour créer de nouveaux couloirs de bus ? Pourquoi doubler l’emprise des trottoirs au centre-ville sans planter un seul arbre et bétonner les sols sur de telles surfaces dans une ville qui bat les records de surchauffe estivale ?

DU BÉTON et DU MACADAM PAR MILLIERS de M2

A voir ce béton et ce macadam non poreux étalés par milliers de M2 dans la ville on imagine ce qu’il en sera des conséquences pour les grenoblois dans les épisodes chauds. Bien entendu les prétendus jardinets de la “végétalisation”, véritables poubelles jamais nettoyées, invention de M.Destot ,ne changent rien à cette situation.

MAIS E.PIOLLE DÉFIE…. TRUMP (!)

Ajouté à l’augmentation de la pollution (mal) mesurée dans certains quartiers, Eric Piolle aura bien atteint l’inverse des objectifs qu’il énonce dans ses vidéos destinées aux ados. Avec elles il défie… Trump (!).

Les grenoblois préfèreraient -et de loin- qu’il réfléchisse aux enjeux Grenoblois avant de décider pour eux.

13 octobre 2019