E.CHALAS (LREM) S’ENFONCE AU PS

E.CHALAS (LREM) S’ENFONCE AU PS
3 décembre 2019
    

La malheureuse Emilie Chalas cherche à se faire pardonner d’être Députée LREM d’Emmanuel Macron. Elle camoufle son étiquette et court après le PS. Est-elle déjà dans l’après municipales pour sauver sa circonscription législative très à gauche gagnée dans la vague ?

UN ÉLECTORAT QUI RECULE COMME L’HORIZON

Avec Olivier Noblecourt elle se bat pour préempter cet électorat qui ressemble à l’horizon : il recule au fur et à mesure qu’elle avance. D’ailleurs tous les candidats sont dessus. Mais plus un grenoblois n’est captif d’appartenances anciennes.

ELLE PERD TOUTE L’ORIGINALITÉ DU MACRONISME

Ce faisant, elle roule contre son camp, elle perd tout ce qui faisait son seul atout : l’originalité du Macronisme, sa fraîcheur, sa sortie des appareils partisans.

E.CHALAS IRAIT JUSQU’A FAVORISER E.PIOLLE

Ainsi hier sur France Bleu Isère, elle est allé jusqu’à dire qu’elle favoriserait la réélection de Piolle, puisqu’elle refuse l’alliance avec le collectif de la société civile avec Alain Carignon. Elle rejoint les tartuffes de la morale pour chercher à capter un électorat berné depuis des lustres et qui se ressaisit.

J.JULLIARD : “QUAND LES DEALERS DE LA MORALE…”

Elle aurait du lire Jacques Julliard : “Quand les dealers de la morale prétendent imposer le silence à leurs contradicteurs, le despotisme pointe le nez sous les oripeaux de la démocratie” (Le Figaro 2/12/19)

UN SEUL PROJET : LA CONTINUATION

Emilie Chalas se tourne donc vers Olivier Noblecourt (PS repenti puis revenu) mais surtout coresponsable avec M.Destot pendant 19 ans de l’évolution de Grenoble. : « J’envisage assez naturellement que l’on puisse travailler ensemble, pour gagner Grenoble » affirme t-elle. Ils auraient tous deux pour seul projet la continuation.

O.NOBLECOURT DE SUPPLÉTIF de PIOLLE à SUPPLÉTIF de CHALAS

De supplétif d’Eric Piolle qui n’en veut pas, Olivier deviendrait celui d’Emilie Chalas Députée LREM. Quelle carrière ! Peut être son poste de délégué à la pauvreté serait il sauvé dans la balance. Ça compte quand on constate combien il tarde à l’abandonner.

E.CHALAS ALLIÉE DE GÉNÉRATION.S de BENOIT HAMON…

Emilie Chalas, qui a déjà son parti à dos, veut donc s’allier avec des Macron compatibles tels GO Citoyenneté et les responsables de Génération.s le parti Benoit Hamon qui font cause commune avec Noblecourt !

Les premiers avaient la responsabilité du scolaire (Paul Bron) dans la municipalité Destot et on sait quel a été l’héritage. Les seconds ne semblent pas à priori être des macronistes de premier choix au vu du programme d’Hamon.

CETTE FARCE ORIENTE DE PLUS EN PLUS LES GRENOBLOIS

Mais on peut tout voir. Marie-Jo Salat (PS) opposante historique de Piolle ne s’est elle pas réfugiée dans ses bras ?

Cette farce oriente de plus en plus les grenoblois vers le projet disruptif et fiable qualifié de “le plus cohérent” par Emilie Chalas elle-même. Celui du collectif de la société civile avec Alain Carignon.

LA CLASSE POLITIQUE SE DÉCONSIDÈRE

Il ne chasse pas les niches électorales, ne jette pas d’anathèmes. Il désire construire l’avenir avec les grenoblois. Il est vrai très peu avec sa classe politique qui se déconsidère sous leurs yeux.