COURS BERRIAT : UN MAGASIN VISÉ

Cours Berriat ce magasin est la cible des “antifa” qui ont décidé d’empêcher son existence. En effet il semble que le fait de condamner la hausse pourtant établie de la criminalité soit un crime de lèse-majesté E.Piolle. On se pose la question de savoir si en démocratie c’est une utltra-minorité qui a le droit de décider de vie ou de mort d’une activité commerciale ? De tuer toute expression différente ?

Normalement force est à la loi et à son bras armé, la police. A Grenoble on peut occuper des locaux municipaux sans droit ni titre comme au 38 rue d”Alembert, vivre sur l’impôt et voir sa situation protégée par l’autorité municipale parce qu’on est prétendument un collectif qui prône une contre société hors la loi… mais on est menacé quand on la respecte.

Qui s’étonne qu’un certain énervement saisisse une partie de la population?

11 février 2019