CIRCULATION : MARRE des EMBOUTEILLAGES

Certes à force de décourager , la municipalité Piolle finira peut être par vider la ville. “Marre de Grenoble et de sa circulation” disent beaucoup. Surtout que l’asphyxie à des conséquences sur les transports en communs malmenés aussi. Si la ligne  C  semble être a peu près rentrée dans l’ordre hormis les nouvelles annonces de travaux  (!) quasiment toutes les lignes ont des report, des arrêts ou des déviations qui rallongent considérablement les temps de trajet, perturbant les usagers.

Cours Jean Jaurés , comme nous l’avions signalé, les services de sécurité ont beaucoup de mal à se frayer un chemin du fait de la conception de la ligne E avec des trottoirs infranchissables. Les automobilistes assistent souvent à un gymkhana osé des camions de pompiers et ambulances qui ont du mal à passer. Grenoble frôle le drame et il n’est pas exclu que celui-ci se produise en jour de fort encombrement.

Le cumul Destot/Piolle dans ce domaine aussi aura mis la ville en danger. L’un par immobilisme, l’autre par dogmatisme. Le résultat est le même.

13 octobre 2018