CHALAS, NOBLECOURT… AU COUTEAU

Olivier Noblecourt ex-Adjoint de Destot tente de se faire imposer par le National tête de liste aux municipales à Grenoble “soutenue” par En Marche. Son réseau des ex-PS repentis (C.Castaner) et quelques autres font tout pour éliminer la Députée Emilie Chalas candidate à la candidature.

Il voudrait le beurre et l’argent du beurre : il est en effet rémunéré par le pouvoir et souhaite que le PS le soutienne aussi ! A ce genre de confusion on mesure l’état de la gauche locale. Il ne s’agit pas de sortir Grenoble de la crise mais de garder les postes.

De son côté Olivier Six, le patron du parti dans le département a invité Olivier Noblecourt à parler de la pauvreté vendredi dernier. Un signe ? Pourtant les grenoblois n’ont pas besoin d’expert dans ce domaine ! Ils sont victimes de la paupérisation de la ville et aspirent à des élus qui la tirent à nouveau vers le haut.

Que va t il sortir de cette lutte au couteau de laquelle la bienveillance chère au mouvement Macron est aussi exclue que la base qui n’a pas son mot à dire et sera mise devant le fait accompli ?

En tout cas cette politicaillerie devrait être durement sanctionnée par les grenoblois : la nouvelle façon directe, transparente et programmatique de faire de la politique est bien du côté du collectif de la société civile pour l’alternance

20 février 2019