AVEC NOBLECOURT GRENOBLE DEVIENDRAIT MONACO ?

Avec moi Grenoble deviendra Monaco” a affirmé Jean-Claude Borel-Garin qui était aussi (!) aux côtés d’Olivier Noblecourt (PS repenti) à sa réunion organisée samedi dernier au café citoyen rue Voltaire. Décidément.

FAUDRAIT SAVOIR QUOI FAIRE !

Si on suit bien l’actualité locale, JC Borrel-Garin est aux côtés de Olivier Noblecourt (PS repenti ) , de Marie-Jo Salat ( PS maintenu) Olivier Six (LREM) de Michel Savin ( LR )… alors qu’aucun n’a conduit et ne soutient la même politique en matière de sécurité. A un moment donné le citoyen réclame un minimum de cohérence.

DE NOBLECOURT à RETAILLEAU…

D’olivier Noblecourt partisan du laxisme Piollesque qu’il a lui même pratiqué dans la municipalité Destot, au Sénateur LR Michel Savin soutient de Bruno Retailleau qui vient de rappeler sur LCP qu'”on ne réglera pas les choses en tolérant les petits ou les grands trafics dans les quartiers. La police de sécurité du quotidien c’est de la foutaise“, il y a plus que des nuances!

POURQUOI GRENOBLE N’ÉTAIT PAS MONACO SOUS DESTOT ?

On se demande également pourquoi Grenoble n’était pas Monaco en matière de sécurité quand JC Borel-Garin était Directeur de la Police départementale et … Olivier Noblecourt Adjoint au Maire ? La municipalité et lui concentraient tous les pouvoirs locaux (ville, agglomération, département, région) et nationaux…

DÉLINQUANCE AVEC NOBLECOURT : + 63 % QUE LA MOYENNE NATIONALE

En fin 2014, au départ de la municipalité Destot la délinquance à Grenoble était de 63 % supérieure à la moyenne des grandes villes. Ce n’est pas une Fake. C’est Bernard Cazeneuve alors Ministre (PS) de l’Intérieur qui avait lâché ces chiffres affolants lors de sa visite, repris par le “Dauphiné”. Pourtant en envisageant de participer à la liste Safar (PS) en 2014, Jean-Claude Borel-Garin cautionnait totalement ce bilan

Certes, depuis lors, la situation s’est considérablement aggravée à cause de l’irresponsabilité de la municipalité Piolle.

LE COLLECTIF de la SOCIÉTÉ CIVILE : UNE RÉPONSE GLOBALE

S’agissant des mesures à prendre pour faire reculer la délinquance, il convient d’être sérieux. Elles sont très concrètes et doivent être financées. Pour l’instant seul le collectif de la société civile avec Alain Carignon apporte les deux réponses à ces deux questions et une approche globale. Les autres relèvent des effets de manche et du café du commerce.

AVEC NOBLECOURT, GRENOBLE DEVIENT MONACO ?

Evoquer le modèle “Monaco” aux côtés du chantre de la fraternité, délégué interministériel à la pauvreté, Olivier Noblecourt est à minima cocasse.

ABSENCE de CAP, De CHEF et D’EvQUIPE…

Décidément l’absence de cap, de chef et d’équipe produit des dégâts irrémédiables dans la classe politique locale effrayée de constater que Grenoble peut à nouveau viser haut. Sortir de la médiocrité ou ses élus la plongent.

LA LIGUE DES AIGRIS EXPLOSE

La réussite du projet de la société civile installerait un tel contraste avec leurs bilans qu’ils voudraient se liguer pour empêcher sa réussite.

UN MANQUE DE COURAGE

Mais le seul amalgame de personnes opposées entre elles sur les solutions n’a aucune chance. Il ne produit aucun espoir. Ces personnes savent bien au fond d’elles-mêmes que l’expérience et la volonté d’Alain Carignon sont nécessaires pour faire face aux crises que Grenoble affronte. Mais elles n’osent pas le dire par manque de courage.

LA MANIPULATION EXPLOSE

C’est pourquoi avec le pseudo démenti de Marie-Jo Salat, la condamnation de l’opération par Emilie Chalas (LREM) , le retrait d’autres sur la pointe des pieds , cette manipulation hétéroclite , sans cohérence, explose sous les yeux ébahis des Grenoblois.

Jamais une pré campagne municipale n’aura autant mis a nu les protagonistes et mieux révélé la vraie nature de chacun

20 avril 2019